Enfin les vacances!

C’EST LES VACANCES!!!!

Je termine le contrat de la petite minus avec laquelle j’ai commencé mon activité d’assistante maternelle. Elle rentre à l’école en septembre. Du coup aujourd’hui on a mangé des frites en regardant Totoro. \o/ On a fait un peu de peinture aussi et plein de chansons et comptines, j’en ai un peu trop plein la tête maintenant. (Les petits poissons, dans l’eau, lalalalalala, …)

J’vais enfin pouvoir dire « Tu » à son papa et à sa maman, ce ne sont plus mes employeurs. Ouais, j’ai un peu de mal à tutoyer les gens (coucou la mamie des minus!), l’inverse de mon homme qui n’a jamais du vouvoyer personne. Il tutoie ma grand mère depuis la première fois qu’il l’a vu. Même mon oncle qui est dans la famille depuis loooooongtemps, la vouvoie encore. Mais elle n’a rien dit, heureusement qu’il a une tête sympathique, sinon il serait mort. :p

Ca ne fait que cinq semaines que j’ai repris le travail, mais j’attendais ces vacances avec plus qu’impatience! On va partir changer un peu d’air avant la rentrée de minus première, parce qu’elle aussi commence la grande aventure de l’école. Elle a déjà son sac d’école, à l’effigie de Yoshi (merci papa), et pas un jour ne passe sans qu’elle ne nous parle de l’école. Elle a hâte! Elle va aller casser les oreilles de sa maitresse plutôt que les miennes, ce sera pas mal. héhéhé

Minus première a été super courageuse. Elle a eu le droit à une prise de sang. Je lui avais bien expliqué ce qui allait ce passer et que ca faisait un peu mal, mais qu’il ne fallait pas bouger. Je lui avais aussi promis un tour de manège juste après, pour la motiver un peu plus. Elle a essayé de négocier le manège avant la prise de sang la bougresse. L’infirmière l’a bien loupé la première fois, elle avait un peu pleuré mais pas bougé, comme on avait dit. Par contre quand il a fallu qu’on recommence de l’autre côté, elle était moins d’accord la belette, Narmol quoi… Mais on y est arrivé quand même et elle a eu deux bonbons, un gros bleu et a pu faire du manège en compensation. Vite oublié donc! Elle m’a un peu parlé de son bobo pendant 2-3 jours et n’y a plus pensé. J’espère qu’on aura pas à y retourner avant longtemps cependant.

Minus deuxième pète le feu, sourit à tout va, adore jouer avec ses pieds (pourquoi investir dans des jouets hein?) et elle a toujours des petits bourrelets à croquer. Et ce crapaud a déjà plus de 3 mois. Gloup.

Bon voilà un petit aperçu de notre semaine. 😀 Maintenant, préparation des vacances et des bagages! Objectif: Tout faire rentrer dans la clio. HUHU Heureusement que l’homme est doué aux jeux vidéos, il va pouvoir me montrer l’étendu de son talent à Tetris.

Hanh

Publicités

Caca arc-en-ciel et couche lavable

Nos merveilleux minus sont de véritables usine à cacas. Jusqu’à leur 2-3 ans en moyenne, ils remplissent des milliers de couches de cacas arc-en-ciel (encore mieux que nian cat), les remplissant inéluctablement et répandant une odeur nauséabonde dans nos charmants intérieurs.

À moins de tenter le sans couche, ou Hygiène infantile naturelle (HNI pour les intimes), on est un peu obligé d’y passer. Je dois vous avouer que regarder chaque seconde mon bébé, pour savoir s’il a envie de pipi ou caca et réussir à le mettre à temps sur un pot ou sur l’évier, m’enchantait assez moyennement.

Avec minus première, c’était pampers au début, je ne m’étais pas vraiment posée la question, je connaissais le principe du lavable, mais j’étais plutôt du genre: NAN MAIS T’ES OUF OU QUOI, laver du CACA? YEURK. Ca doit être un boulot monstre en plus. Je suis trop flemmarde, tant pis pour la planète et mon porte monnaie.

Et puis vers ses 3-4 mois, je regardais quand même un peu de loin. Il fallait descendre cette poubelle de couches tous les jours, penser à aller les acheter ces couches et prévoir le budget pour, parce que pampers c’est pas le plus économique.

En furetant sur internet et mon ami amazon, je suis tombée sur cette couche:

Pop in bambou (close parent)

Alors je me suis dit, pourquoi pas. Une couche, pour voir, pour ne pas mourir bête, les ptits hiboux sont sympas en plus. N’y connaissant rien, allez go.
C’est partie de là. Je me suis un peu renseignée sur comment on les entretenait, comment on fait pour que se soit pas trop dégueu à changer. Enfin ce genre de trucs quoi.

Et c’était partie. J’en ai acheté d’autres de la marque, plus au fur et à mesure des mois, d’autres, d’autres marques. En continuant de lire des trucs à droite à gauche. Parce qu’il en existe un sacré paquet de couches lavables, de types et de de compositions différentes. De la toute en un taille unique en microfibre, en passant par les langes pré pliés en coton bio ou il faut ajouter une surcouche en laine ou en PUL, on peut vite s’y perdre. MAIS DON’T PANIC, il y a plein de documents pratiques sur internet et bien foutus qui expliquent tout ca. Je vous mettrais quelques liens à la fin. 😉

Mais finalement, je suis passée aux lavables en douceur, sans en avoir plein les doigts et sans être submergée de lessive. Faut un peu s’organiser au début, faut les assembler et les mettre dans la machine à laver quand elles sont sales, mais ce n’est quand même pas de l’esclavage. Pas pire que les milliers de body à plier à côté.

Le truc si vous avez envie de vous lancer, c’est de ne pas investir dans un kit composé d’une vingtaine de couches identiques sans les avoir essayer sur bébé. C’est un coup à tout lâcher rapidos. Parce que toutes les couches lavables ne conviennent pas à tous les bébés et à leurs parents. Le mieux c’est de pouvoir s’en faire prêter quelques unes pour voir ce que l’on préfère et ce qui va le mieux à bébé. Sinon, ca se loue aussi, pareil, ca permet de faire son choix. Parce que c’est quand même un investissement. Ca vous coutera moins cher sur le long terme, mais faut avoir un bon stock, donc ca a un cout sur le moment, autant ne pas se tromper.

On a ressortie les couches lavables taille unique pour minus deuxième il y a quelques jours maintenant (une ou deux semaines en fait). J’ai tenté les langes à nouer quand elle était tout minus, mais ca n’a pas été très concluant. J’suis vraiment une grosse flemme. :p Mais les Best bottom diapiers et les pop in de close sont de sorties. Même si les Best bottom restent celles que je préfère. \o/ J’en ai d’autres, d’autres marques, mais qui taillent un peu plus grand et bébé fait 5kg200 à la dernière pesée. L’inconvénient des tailles uniques c’est que ca ne convient souvent pas très bien à un nouveau né. Mais l’avantage c’est que c’est plus économique et celles que j’avais pour minus première, sont toutes en état pour servir à minus deuxième.

Enfin trêve de blabla. Ici on utilise les couches lavables mais aussi des jetables, on fait un mixte. Quand je prends vraiment du retard dans mes machines, je passe en jetable. Quand on sort, idem, ca me saoule de penser à prendre un sac étanche pour y mettre les couches sales et je les oublie toujours dans le sac à langer de toute façon (déjà testé, merveilleuse surprise que de tomber dessus une semaine après).

Certains vous diront que ca fait un gros cul à bébé. Et ils auront en partie raison. Ca n’a jamais gêné ma fille, elle a marché juste avant ses 12 mois, on adaptait juste le body en prenant la taille supérieur. Mais si ca vous gêne, des couches lavables ptits culs, ca existe aussi! 😉

Shorty lulu nature taille s

Donc voilà, même papa Bat les utilise, pourtant il était plus que réticent au début, donc tout est possible. :p

Pas d’odeur immonde, pas beaucoup plus de mains dans le caca qu’avec des jetables, compatible avec la flemmingite aiguë, la radinerie légère ou plus avancée, la bobo attitude, l’envie de savoir que les fesses de bébé sont loin de produits louches. Tout ca, pour une ou deux machines de plus par semaine et un petit investissement de départ, vous avez tout bon et de jolis ptits culs en prime!

Je vous ferais surement un article sur les Best bottom et sur les couches qu’on utilise la nuit, les dodo bambou de lulu nature, parce que ce sont celles que je préfère.

Ce guide proposé par la boutique de couche lavable apinapi est pas mal fait: http://www.apinapi.fr/upload/apinapi_guide.pdf

Les boutiques en ligne:

http://www.apinapi.fr/
http://www.lilinappy.fr/
http://www.maman-naturelle.com/
www.brindilles.fr/
http://www.bebe-au-naturel.com
http://www.timtam-nature.com/

Il y en a surement beaucoup d’autres, mais j’ai commandé sur toutes celles ci sans aucun problème. Il existe aussi des ventes privées de temps en temps. Et le marché de l’occasion vaut parfois le coup, et parfois non. :p

Si vous avez des questions n’hésitez pas!

Et si vous êtes un peu téméraire et curieux, jetez un oeil ici: Le caca

Hanh

Retour aux sources

Pendant que Hanh essaye de trouver ses repères avec un régime, sans gluten ni produits laitiers, chez nous c’est plutôt un régime végétarien que j’essaye de remettre en place..

 
Quand l’homme est arrivé dans ma vie, je n’étais pas vraiment une carnivore, mes repas étaient plutôt légumes, fruits et parfois du poulet ou bien de la mortadelle :).

 
J’étais quand même obligé de faire de la viande, car j’ai des enfants et je ne voulais pas trop leur imposer mon alimentation, cependant les enfants mangent chaque jours de la viande à la cantine de l’école, donc ça facilitait l’excuse de  manger végétarien à la maison.

 
Il faut savoir que tout ça a commencé par une peur des protéines animales, je me suis très souvent renseignée sur ce sujet, je sais qu’on consomme beaucoup trop de protéines, des études ont montré que les végétaux contiennent des substances « anti-cancer » appelé phytonutriment, un exemple, c’est que les végétariens consomment plus de bêta-carotène et de lycopène, ce qui pourrait expliquer pourquoi il y a moins de cancer du colon et des poumons chez ces derniers, ou bien les chercheurs n’expliquent pas encore très bien pourquoi certains globules blancs, les lymphocytes NK dites « cellules tueuses naturelles », capables de débusquer puis de tuer les cellules cancéreuses, sont plus nombreuses chez les végétariens.

 
Mais quand monsieur Bat est arrivé parmi nous tout a changé, Lui voulait de la viande, il ne faisait pas forcément attention à ce qu’on mangeait, ni à la qualité des produits, c’est pas de sa faute, c’est un HOMME!!!! Adieu donc petit magasin bio, adieu légumes et fruits, je vous cache pas qu’aller chez le boucher, c’était mission impossible, j’ai toujours regardé la viande avec un vrai dégout, en faisant des aller retour devant les vitrines en me disant quelle morceau de viande j’allais prendre et comment le cuisiner et surtout, je me disais qu’elle partie de l’animal c’était exactement…  c’était compliqué, d’autant plus que cette partie, je la visionnais dans mon corps… Je sais pas si vous comprenez…

 
Pendant quelque temps, je me suis donc un peu pliée à cette façon de nous alimenter, qu’en réalité, j’aimais pas trop, mais qui m’a quand même fait découvrir des aliments sympa, tel que le canard par exemple… puis un jour je suis tombée par hasard sur un livre qui s’appelle « L’enquête Campbell » du professeur T. Colin Campbell qui est biochimiste et professeur de biochimie nutritionnelle de l’université de Cornell aux États-Unis. Il nous explique à travers son enquête les résultats d’une très longue étude faite par lui-même et son fils médecin, ce livre m’a bouleversé..
J ai donc fait part de mes peurs à l’HOMME qui évidemment n’était pas trop enchanté de suivre mon changement d’alimentation, mais c’est qui qui fait à manger????? C’est bibi lol.

 
Sans compter qu’en France chaque jour, 3  millions  d’animaux  sont  élevés  et tués à  un  âge  trop  jeune  pour être  mangés.  Soit  1,1  milliard d’animaux par an, les conditions d’élevage et d’abattage des animaux, est une vraie honte pour l’homme!!!! Un exemple, la castration à vif sans anesthésie des porcelets, ou encore, les poulets a qui on coupe le bec sans anesthésie. Des poussins broyés vivants!

 

 

Donc, rebienvenue aux fruits, aux légumes, on continue quand même à consommer des œufs et du lait même si parfois, ça me dérange un peu, je continue à faire des fois de la viande, très rarement et très très souvent moi j’en mange pas, j’essaye de me tenir à une hygiène alimentaire saine, car c’est ce que je veux transmettre à mes enfants.

 
Chez nous désormais, si on mange de la viande c’est forcément de chez le boucher, française et pas plus qu’une fois par semaine voir toute les deux semaines, on privilégie les légumes et les fruits, je me sens d’ailleurs mieux déjà, et je le vois, car même ma peau est plus jolie!!!!

 
Je n’arrête pas de me renseigner et de chercher des petites recettes sympas pour toute la famille et bien souvent ils découvrent des aliments qu’ils pensaient être » BEURK » , effectivement ça me prend un peu plus de temps car j’évite d’acheter du tout prêt, je fais moi même et au moins je sais ce qu’il y a dans mes plats!
Voilà mon retour aux sources, même si je sais que beaucoup de personnes de mon entourage ne comprennent pas forcement ma démarche.
Et chez vous on mange comment??

Fufe les roses

Évictions et papilles gustatives

Le régime sans gluten, sans protéine de lait de vache et sans soja.

Oui, oui, tout ça. Minus deuxième ne tolère pas du tout quand je mange l’un de ces trucs (là pour relire, et si vous avez la flemme, gros vomi, mal au bidon, diarrhées, nuit pourries). Ca complique un peu les repas, mais j’ai trouvé plein d’alternatives. Alors j’viens vous en parler un peu.

Il y a toujours des couacs… Au restaurant par exemple. Même en faisant attention à prendre des choses qui semblent inoffensives, on ne sait pas toujours ce qu’il se passe en cuisine. Un couteau qui a servi à couper du fromage, qui coupe aussi ce que j’ai dans mon assiette et c’est le drame… Vomito est de retour.

Heureusement, autant pour le lait, elle y est très sensible, autant pour le gluten, qui est très volatile, les traces ne semblent pas trop la rendre malade.

Pour les repas à la maison, quelques petits trucs ont changé cependant. Il n’y a plus de farine de blé dans mon placard. Mais des farines de riz, pois chiche, coco, fécules de mais ou de tapioca. Les pâtes sont au maïs, sarrasin ou riz. On tourne au riz, millet, quinoa, sarrasin, … Exit le gluten! Les laits, purée et crèmes de riz, de coco et d’amande remplacent souvent très bien le lait de vache dans toutes les recettes.

Les seuls trucs qui me manquent vraiment, ce sont le pain (pas vraiment d’équivalent valable en sans gluten) et le fromage. Il existe bien des « fromages » vegan, mais franchement, ça n’est vraiment pas pareil. :/

Pour les gâteaux maison, ça ne pose pas vraiment de problème tant qu’on ne veut pas faire de brioche…

Le gâteau au chocolat ou aux pommes est franchement pas mauvais. Remplacer le lait par du lait d’amande et la farine par de la farine de riz ou maïzena dans un clafoutis c’est révélé une bonne surprise également!

Les sites de recettes vegan sont une bonne source de recettes sympas (il y a souvent des alternatives au gluten de proposées en plus).

J’ai découvert la RAW foot aussi. Manger cru en gros. Je fais des barres de céréales à base de fruits secs, de flocons de céréales (type sarrasin ou millet), de la noix de coco, des graines de lin, des noix en tout genre et plein de trucs bon pour la santé en plus. C’est pas léger léger, mais c’est pas le but non plus. La prochaine recette que je tente, c’est des cookies crus! Il faut que je trouve du beurre de cacao, mais ça à l’air assez sympa. 😀

Bon en cherchant des recettes cool, ont tombent sur des gens un peu extrémistes de la bouffe. Vous pensiez que les vegans étaient déjà un peu bizarres? Recherchez des recettes chez les crudivores, ils sont encore plus flippant. Mais, ils ont des recettes sympas, alors on leur pardonne. Ils ont des floconneuses et autre machines à déshydrater chez eux. SACHEZ LE quand même!

En revenant dans notre monde, un peu plus à l’est, on trouve aussi des recettes bien appétissantes chez les japonais! A base de farine de farine de riz gluant et de haricots azuki (les Mochi par exemple!), ca permet de varier un peu les petits plaisirs sucrés!

Bon sinon, sans lait et sans gluten, les produits industriels tout prêts ne seront pas trop les bienvenues dans votre cuisine. A part certains produits sans gluten et des trucs estampillés vegan (chocolats, yaourts au chocolat au chanvre, gâteaux sans gluten, craccotes aux céréales sans gluten, …), qu’on trouve surtout en magasin bio. Ca change un brin nos habitudes. Il y a même du lait ou du blé dans les sorbets (pas tous heureusement!)… C’est dire.

 

Celui là est une vraie tuerie!

 

Et sinon, les fruits et les légumes sont toujours nos amis! Valeurs sûres entre toutes. Les légumineuses et oléagineux aussi d’ailleurs, pois chiche et noix de cajou power. :p

Et si on jouait à: c’est quoi l’ingrédient le plus bizarre que vous ayez dans vos placards? Ici je crois que c’est la fécule de tapioca ou les yaourts au chanvre. ^^

PS: Ca vous intéresse des liens de blogs qui proposent des recettes sans gluten/sans lait et parfois crues?

Hanh