Des livres, dévorez en!

228108img20161215143722

Vous manquez d’idée de cadeau de Noël? Et pourquoi pas des livres? On en offre aux filles pour chaque occasions, il n’y a même souvent pas besoin d’occasion pour qu’elles en reçoivent. J’ai dessuper tata qui leur dégottent toujours de super histoires, et quand tata histoire vient à la maison, c’est une avalanche de livres qui lui tombent des bras et les filles sont toujours autant surexcitées. Idem quand on rentre dans une librairie, impossible d’en ressortir les mains vides.

4010741481810506246

Si bien que vous ne trouverez pas un seul endroit de la maison dépourvu de livres. Il y en a toujours un qui traine, peu importe combien de fois je peux les ranger dans la journée. A côté du pot, dans la salle à manger, les chambres, la cuisine, même la salle de bain. Sous le lit, la table, les bibliothèques dégoulinent de livres au moindre effleurement, mais ça n’est jamais assez. Ils sont tous lus, certains beaucoup, d’autres moins, parfois écornés, parfois rafistolé, d’autrefois définitivement déchiqueté (heureusement c’est rare). Les enfants font généralement attention, mais certains livres sont plus fragiles (pop up ou à fenêtres par exemple), et s’ils commencent à se déchirer, des petites mains sont irrémédiablement attirées sur ces faiblesses pour les achever. Les livres les plus fragiles, les plus beaux et les plus précieux sont gardés en hauteur et sortie régulièrement, tandis que la grande majorité est laissée à la porté de tous.

705203img20161215150033

Du simple livre papier, cartonné, broché, relié, au livre objet bien plus élaboré, livre pop up, livre puzzle, livre jeux, livres à toucher, à sentir, à écouter, il y en a aussi pour tous les porte monnaies, de 3-4€ à plusieurs dizaines d’euros, dans tous les cas, vous trouverez celui que vos minus aimeront lire avec vous!

528497img20161215170139

On en a tellement qu’il est difficile de faire une sélection exhaustive de tout ce que les filles ou moi préférons, mais voici quand même ceux qui sortent de lot. De la naissance à 5-6 ans, il y en a pour tous les gouts!

Et chez vous, il y aura aussi des livres sous le sapin?

Hanh

Publicités

Dessins animés pour minus

Vous saviez qu’il existe de mauvaises mères qui font regarder la télé à leurs petits minus, parfois de même pas trois ans! J’vous jure, au bucher!!!!

Lapidez moi, c’est mon cas.

Les filles regardent la télé le weekend, elles prennent leur petit déjeuner devant les zouzous sur la 5, « Hey Ouah Ouah » les met en transe ou devant un dvd et parfois même, elle regarde encore un dessin animé le samedi ou dimanche soir pendant que je fais à manger et que leur indigne de père joue sur le PC. Oui je sais, on ne se plaindra pas de leur échec scolaire certain, ni de leur hyper activité ou de leur insolence et crises diverses.

Je l’avoue, on aime bien aussi regarder des dessins animés avec elles et/ou avoir un moment tranquille.

Je vais vous livrer le petit top des dessins animés que les filles adorent. Pas beaucoup de Disney dans le lot, les méchants c’est pas beau et elles ont tendance à préférer des films ou personne ne meurt. Je dois avouer que je préfère.

982284monvoisintotoroaffiche

1- Mon voisin Totoro

« Deux petites filles, Mei et Satsuki, quittent la ville pour s’installer à la campagne avec leur père. Tout les émerveille : la nature, les animaux… et leurs nouveaux voisins… Elles découvrent en effet l’existence de créatures merveilleuses, les Totoro, drôles de personnages au ventre rebondi. Accompagnées de ces gardiens de la forêt, elles vont découvrir des passages secrets dans des arbres géants, voyager en « Chat-Bus » et faire pousser des graines magiques… »

Pas de méchant, pas de monstre effrayant, mais deux petites filles curieuses, quelques créatures attachantes et un soupçon de magie. Le film dure quand même 1h30, Chabidou ne regarde jamais aucun film en entier de toute façon, mais Minus première du haut de ses 4 ans, le regarde d’une traite depuis bien un an. Elle l’adore et le redemande régulièrement. L’histoire est simple et tout a fait adapté aux plus petits, il y a différends degré de lecture, si bien qu’il enchantera aussi les plus grands. C’est le premier film qu’elle a regardé en entier, sachant que nous n’avons que la version japonaise, bonus, elle compte et chante en japonais maintenant. \o/

2- Ponyo sur la falaise

« Le petit Sosuke, cinq ans, habite un village construit au sommet d’une falaise qui surplombe la Mer Intérieure. Un beau matin, alors qu’il joue sur la plage en contrebas, il découvre une petite fille poisson rouge nommée Ponyo, piégée dans un pot de confiture. Sosuke la sauve, et décide de la garder avec lui dans un seau.

Ponyo est aussi fascinée par Sosuke que ce dernier l’est par elle. Le petit garçon lui promet de la protéger et de s’occuper d’elle, mais le père de Ponyo, Fujimoto – un sorcier autrefois humain qui vit tout au fond de la mer – la force à revenir avec lui dans les profondeurs. Bien décidée à devenir humaine, Ponyo s’échappe pour retrouver Sosuke. »

Alors, celui là, c’est le préféré de Chabidou, pourtant il comprend quelques scènes un peu impressionnantes, notamment, les vagues personnifiées en poissons sombres et inquiétant qui viennent récupérer Ponyo. Mis à part ça, c’est une très jolie histoire, qui comme Totoro à plusieurs niveaux de lecture, je ne pense pas que Chabidou ait compris le plan un brin tordu de Fujimoto pour changer le monde, mais elle se concentre surement plus sur les deux petits protagonistes attachant et leur quête. Des bons sentiments et une belle histoire.

3- Kiki la petite sorcière

« A l’âge de treize ans, une future sorcière doit partir faire son apprentissage dans une ville inconnue durant un an. Une expérience que va vivre la jeune et espiègle Kiki aux côtés de Osono, une gentille boulangère qui lui propose un emploi de livreuse. »

Aucune scène impressionnante ici, on suit juste une petite sorcière, kiki et son chat Jiji (succès fou auprès des minus) dans sa quête pour devenir une gentille sorcière confirmée. Une petite fille qui vie des hauts et des bas, qui tombent sur des gens qui l’aident et la font avancer et d’autres un peu pimbêches qui la laisse dans l’incompréhension.

Encore un joli conte, avec une morale très intéressante pour les minus.

131041img20161205131354

En dehors de ce top trois qu’elles réclament le plus, on trouve quand même des Disney et des Pixar, notamment Nemo et Rio qui leur plaisent beaucoup, mais elles restent rarement devant tout le long du film.

Batpapa à montré « Dragons » à Minus première qui a bien aimé, malgré des scènes très limite pour son âge, je pense que vers 5 ans c’est mieux. Idem pour Le voyage de Chihiro, mais là c’est la faute de maman, elle l’apprécie quand même, mais l’histoire est un peu plus compliqué et l’univers un peu moins rassurant que Totoro par exemple.

L’âge de glace, Cars et Vice versa ont aussi réussi à capter l’attention de Minus première, sans qu’elle demande à les re regarder.

Il y a par contre des dessins animés qui ont fait un véritable flop, j’entends par là, La reine des neige, passé 2 minutes exactement, elles se barrent jouer à autre choses, même si minus première m’en parle régulièrement (merci l’école…) et aime bien le bonhomme de neige, elle n’accroche pas au dessin animé. Idem pour le Roi lion, qui la laisse de marbre et j’ai envie de dire qu’avec la scène des buffles c’est pas plus mal.

Un autre dessin animé qu’elles aiment regarder en boucle de temps en temps et qui est rapide, une vingtaine de minute, c’est « La planète des alphas », qui découle d’une méthode d’apprentissage de la lecture du même nom. Il est censé donner l’envie aux enfants d’entrer dans la lecture au travers de petits personnages, les alphas qui représentent tous une lettre de l’alphabet et qui ont des caractéristiques propre. Par exemple, Mr O aime faire des bulles et les choses rondes, et le Robinet ronchonne et rouspète.

Pour le réveillon du 31, Batpapa étant d’astreinte, on restera à la maison, et depuis l’année dernière ou peut être même déjà 2 ans, on a mis en place un petit rituel, on regarde un nouveau dessin animé en famille! Cette année, le père noël apportera donc aux filles, Panda petit panda et Le Royaume des chats, deux dessins animés des studios Ghibli, comme Totoro, Ponyo, Kiki et Chihiro, deux autres dessins animés qui promettent eux aussi d’être tout doux, adaptés aux âmes sensibles, aux rêveurs et aux coeurs d’enfants.

Y a t’il d’autres parents indignes dans l’assemblée? Et ils aiment quoi comme dessin animé vos minus?

Hanh

Prendre le temps

img_20160803_120547

Nous avons surement un peu oublié, ce que c’était que d’être bébé, enfant, pas trop grand. On a surement changé, évolué, laissé derrière nous un passé, parfois composé, pour prendre à bras le corps ce présent, imparfait, conditionné à ce qu’adulte nous devons affronter. Responsabilités, priés de ne pas se tromper, de bien faire, d’être droit, dans nos choix et nos routes. Prévoir le futur, fait d’impératifs aléatoires, du bon vouloir du destin qui nous échappe, en tentant de le cerner. Si bien qu’on avance, bringuebalant,  bon an mal an, entrainant dans notre route ces petits êtres qui n’ont pas du tout le même rythme, les mêmes besoins et qui ne comprennent pas très bien tout ces trucs de grands.

Dépêche toi, habille toi, ça fait trois fois que je te le demande, bouge un peu ton princier fessier, accélère la cadence. Nous ne sommes jamais au même rythme. Eux aiment prendre leur temps. Vivre l’instant présent et ce nourrir de maintenant. Nous sommes toujours happés par l’après, l’heure tourne, le soleil décline, et demain les conséquences d’une telle inconscience.

Plus qu’imparfait, le parent écoute parfois son enfant parler avec des si et des peut être, qu’ils eussent ensemble utiliser des préceptes commun, vite détourné par le grand dernier mot impératif de l’adulte qui sait. Le subjonctif instinctif des minus fut hâtivement évincé. Un peu, mais point trop n’en faut, le décideur décide, l’enfant suit, de gré ou de mauvaise humeur.

Et lui dira t’on avec une certitude dégoulinante de non sens, tu dois apprendre, aller contre ce à quoi tu tends.

Plutôt que de le laisser aller, découvrir avec emphase, apprendre avec allégresse et vivre dans un bonheur qui aura participé au passé, qui emplira le présent et qui imposera au futur d’avoir non pas une, mais des possibilités multiples et intenses d’avoir la vie qu’ils désirent.

Pourquoi est il si dur, d’aller contre notre nature d’adulte bien formaté, de rechausser nos yeux d’enfants, une tête qui sait qu’il y a des choses à faire, mais qui laisse la place aux petites choses, qui renoue avec les beautés simples, les petits trucs plus important que les soucis ou les ennuies.

Prendre le temps là ou il est, au moment ou il vous enjoint à le suivre et lui courir après pour les trucs chiants, après tout, on s’en fout, après on sera mort.

Hanh