Dans l’assiette de Chabidou

Quand je parle des allergies de Chabidou, on me demande souvent ce qu’elle mange du coup.

Pour rappel, elle est allergique aux protéines de lait de vache (viande de veau et boeuf aussi) et chèvre, soja, poisson, oeuf, aubergine et gluten.

Nous sommes en réintroduction de l’oeuf en ce moment, et cuit dans un gâteau, pour l’instant ça passe. Suite à des accidents avec d’autres aliments interdits, on fait une pause, en attendant qu’elle aille bien et on reprendra l’introduction de l’oeuf plus tard.

Mais qu’est ce qu’elle mange donc cette petite???

2693711474717490285

Des fruits et des légumes à toutes les sauces déjà, sauf l’aubergine, on se fait plaisir en fonction des saisons. En ce moment, elle mange beaucoup de tomates, courgettes, haricots verts, brocolis, carottes, oignons, fraises, pommes, poires, pêches et bien d’autres. Elle adore la soupe aussi, ce midi c’était soupe de fanes de radis/poireaux/pomme de terre, un succès.

Elle mange aussi des céréales. Oui oui. Mais il a fallu aller les chercher en magasin bio pour certaines pour éviter de toujours manger l’éternel riz/maïs. Elle adore le sarrasin, le millet, le fonio et l’amarante par exemple, un peu de quinoa parfois ou d’avoine sans gluten et on a déjà une jolie palette. Sous forme brut ou bien de pâtes sans gluten, de farine, de flocons, de cracottes, …

Pour les légumineuses, c’était un peu plus difficile jusqu’à maintenant. Mais elle commence à bien tolérer les pois chiche, notamment en farine ou sans la peau, les lentilles corail et même les lentilles vertes à petite dose.

Un peu de viande, essentiellement, du poulet, du lapin, du porc et un peu d’agneau. Une cuillère à café une fois tous les deux jours environ, parfois un peu plus.

Pour les matières grasses, on remplace par du végétal, de l’huile d’olive, de colza, de tournesol, d’arachide et de coco, des purées d’oléagineux (purée d’amande ou tahin par exemple) et par des crèmes végétales pour remplacer la crème fraiche, la crème de coco beaucoup, riz, amande ou millet par exemple.

Pour les produits laitiers c’est très limité, du fromage ou des yaourts 100% brebis, sachant qu’elle ne mange jamais plus d’une cueillère à soupe de yaourt, pour le fromage, ça dépend les marques, elle n’est souvent pas super fan du fromage de brebis.

2839411474717632365

J’ai récemment fait des lasagnes, avec les feuilles à base de riz/mais, des épinards, des oignons et des tomates, du fromage frais de brebis et de la crème de coco, et ben c’était pas mal du tout! Et assez rapide à faire.

Pour l’anniversaire de minus première j’avais fait un bavarois au fruits, à base de crème de coco et d’agar agar, inspirée du blog d’Au vert avec lili, un blog vegan, comme celui d’Antigone XXI qui proposent des recettes sympa qui font de bonnes alternatives.

Parce que pour le coup, les produits industriels sans allergènes, on oublie un peu pour le quotidien, c’est soit très cher, soit inexistant, soit pas bon.

Alors on achète du chocolat bio sans soja ou des gâteaux les recettes de Céliane de temps en temps et sinon je fais maison, j’achète fruits et légumes le samedi au marché chez le maraicher local ou surgelé, je fais des courses en magasin bio ou sur internet (greenweez, bébé au naturel) pour le sans gluten et le reste sur ooshop (carrefour qui livre à domicile) ou Lidl. La note est souvent un peu salée quand même à la fin du mois, plus qu’avant, c’est certain. Bizarrement, les céréales sans gluten et les yaourts et fromages de brebis coutent plus cher qu’un paquet de pâtes ou un yaourt au lait de vache… Et minus première et Batpapa mangent eux toujours un peu de produits industriels (type gâteau, pain de mie, gnocchi, …) donc ça n’allège pas l’addition.

Il n’a pas été évident de changer complètement sa façon de manger au début, mais maintenant tout roule et Chabidou mange très varié et équilibré quand même. 🙂

PS: les assiettes sur les photos viennent d’Ikea pour les rondes et celles en forme de pomme sont de marque munchkin. 🙂

Hanh

Le sling Bulline de Néobulle

Je vous parle portage aujourd’hui, avec une écharpe qui me sert beaucoup beaucoup en ce moment.

9506091474534069638

Un sling, c’est une écharpe de portage à anneaux, sans noeud à faire. C’est un portage asymétrique, sur une épaule, parfait en portage d’appoint. Idéal aussi pour les débutants avec un nouveau né.

Je rappelle les points de sécurité à vérifier à chaque fois que l’on porte avant de continuer de vous en parler:

-Dans une position physiologique, c’est à dire pour bébé, le dos rond, les genoux remontés, plus haut que les fesses, en forme de M. En respectant l’écart de ses hanches (ne pas forcer).

-Les voies respiratoires dégagées et toujours visible.

A porté de bisous.

-Les extrémités couvertes (tête, mains, pieds), surtout s’il fait froid, mais ne pas trop couvrir bébé. Une couche d’écharpe équivaut pour bébé à une épaisseur de vêtement, à y penser quand on l’habille.

-Toujours avoir une main qui soutien la base de bébé lorsqu’on l’installe.

428576img20150522114756

Il existe des monitrices de portage un peu partout en France, qui proposent souvent des cours à des tarifs pas trop élevé, ça vaut le coup quand on est complètement novice.

Pour en revenir à ce sling, il est en coton, avec un tissage sergé brisé qui permet un bon soutien du dos de bébé et qui reste fluide et doux.

J’ai le modèle Hugo, dont le rendu du motif à la particularité d’être différent suivant dans quel sens on prend le sling.

La couture au niveau des anneaux comprends des plis larges cousus, qui permettent d’étaler convenablement le tissus sur l’épaule du porteur, rapidement. Néobulle (clic) à également sortie un Néo’sling, qui ne comprend pas ces plis. Pour faire son choix, l’idéal est de tester, ça dépend beaucoup de la carrure et du ressenti du porteur, ça ne change pas le confort pour bébé.

J’ai beaucoup aimé ce sling dès le début, je m’en suis d’abord servie avec Minus première quand je l’ai acheté autour de ses 18 mois, puis quand Chabidou était toute petite, puis depuis qu’elle marche et qu’elle demande à descendre de l’écharpe et remonter régulièrement. Pour les aller/retour à l’école c’est aussi le porte bébé idéal. L’un des plus rapide question mise en place. Pas de noeud effectivement, il y a juste à installer bébé et à resserrer pli par pli le tissu autour de bébé, en faisant glisser le tissu dans les anneaux. EASY! On peut porter bébé sur le ventre ou sur la hanche, selon son écart de hanche et de comment on est le plus confortable.

L’inconvénient de ce porte bébé se situe dans son utilisation, c’est un porte bébé d’appoint de par son portage asymétrique. Seulement sur une épaule. Donc sur la distance, on peut ressentir une gêne ou un inconfort assez rapidement. Si je sais que je dois la porter sur une longue distance ou longtemps (une sieste par exemple), je privilégie un autre moyen de portage.

Autre avantage du sling, Il est parfait pour l’allaitement. On installe bébé à hauteur du sein, donc s’il est déjà installé dans le sling, on desserre un peu les anneaux et on redescend bébé pour la tétée, et il devient aisé d’allaiter en marchant ou en s’occupant du grand par exemple. Ni vu ni connu. 😉 Ne pas oublier de remonter bébé à hauteur de bisous après la tétée.

Il devient vite doux et un vrai cocon pour bébé, il existe en plusieurs coloris, il y en a pour tous les gouts et il est fabriqué en France. Il coute 69€, mais on le trouve régulièrement en promo sur différents sites.

7962481474533467004

Utilisation bonus, si comme moi vous êtes plutôt petite et/ou mince, la longueur de ce sling permet de porter en kangourou dos pour des balades plus longues si vous n’avez pas d’autres écharpes ou porte bébé sous la main. 🙂

Un indispensable!

Hanh

Bougie et patrimoine

Notre weekend fut chargé. Entre l’anniversaire de minus première et de ses cousins, fêtés chez mamie et papi. Ils sont tous nés début septembre. \o/ L’anniversaire des copines chez qui ont ne peut pas rester, mais où un bisous s’imposait. La filleule de Batpapa qu’on récupérait et les journées du patrimoine, ce we n’en finissait pas de se terminer.

6715831474372728972

La journée du samedi fut dédiée aux anniversaires, les minus ont été pourri gaté et se sont éclatés. Sauf Chabidou, qui un peu fatiguée a d’ailleurs dû fourrer un truc interdit dans sa bouche, parce que sinon le weekend aurait été trop tranquille j’imagine.

On rentre donc samedi soir, un peu tard, avec un enfant supplémentaire. La troupe est vite couchée. La nuit fut ponctuée de réveils de bébé grognon/mal au bidon. Le lendemain, tout le monde levé aux aurores, Batpapa c’est chargé des petits déjeuners et du bébé ronchonchon, pendant que maman en profitait pour se rendormir environ 20 minutes avant que les hurlements ne la réveillent. Classique.

Bref de toute façon, j’avais prévu de visiter le Château de notre ville et de faire le tour avec le petit train affrété pour l’occasion par la ville. L’homme et sa filleule eux, se sont rendus sur Paris assister à un concert sur le thème des princesses disney (Le cadeau d’anniversaire de la filleule née en mars… Il doit être un peu maso sur les bords).

J’ai cru que la balade avec les filles allait vite se terminer, au son des cris de Chabidou qui ne cessaient de s’accroitre… Heureusement le balancement du petit train a réussi à la calmer quelques instants et nous avons même pu faire un rapide tour du Château sans l’entendre. Youp youp! Par contre, nous avons testé les toilettes royales pour Minus première, qui était particulièrement intriguée par la télé cathodique qui faisait face au trône.  Je n’ai pas réussi à lui donner d’explication rationnelle sur sa présence… Il y avait une exposition de peintures/photos de différents artistes du coin ainsi que des écrivains de la ville, mais Chabidou nous a bien fait comprendre que non, on ne s’arrêtait pas!

8557571474372098420

Il était également proposé aux enfants, un baptême de poneys, avec bonheur, la mention d’un éventuel tour de poney à rapidement enjoué les filles. J’ai d’ailleurs eu du mal à retenir Chabidou d’attendre son tour, elle essayait de sauter sur tous les poneys qui passaient.

Aucune bombe ne convenant à la microscopique tête de Chabidou, et sa mauvaise humeur faisant surface à la moindre anicroche, j’ai rapidement décidé que le risque d’un traumatisme crânien était faible (je la tenais tout le long de la balade) et que le bénéfice d’une balade détendu était bien plus grand. Donc à bas la bombe, Chabidou a vite retrouvé le sourire.

Minus première elle, concentrée sur son poney, mais le sourire aux lèvres, gérait comme une chef.

Un petit tour de trot plus loin qui les a fait rire aux éclats, la balade se terminait déjà.

Nouveau drame à gérer. Chabidou tentant de s’accrocher à la crinière de se pauvre poney, hurlant son désespoir et essayant en même temps de se jeter sous les sabots de se dernier. Finalement, tout s’est bien fini. L’écharpe de portage m’a encore sauvé la mise, calée contre maman, elle c’est vite calmée. Un autre petit tour dans le château, et à peine montées dans le petit train que Chabidou c’était endormie et que Minus première sentant que la place était libre, c’est mis à geindre sans discontinuer qu’elle avait faaaaaaaiiiiimmmmmm et qu’elle était fatiguééééééééeeeee maman. Que la maison était trop loin, et qu’elle n’y arriverait JAMAIS.

La sieste fut courte pour Chabidou toujours pas bien et l’après midi a suivi le chemin du matin avec un bébé particulièrement usant. Minus première elle, l’avait bien dit, elle était fatiguée et a bien roupillée 2h30 pour se retaper.

Peut être un peu jalouses d’avoir laissées leur papa à une autre petite fille, elles le lui ont bien fait comprendre à son retour, mais l’on rapidement couvert de bisous.

Et vous votre weekend? Vous en avez profité pour aller visiter des trucs?

Hanh

Un matin ordinaire

949351img20160902131129

6h57

-Maman j’ai fait un gros dodo! On peut prendre le gouter? C’est le gouter ou le petit déjeuner? J’ai faim. OH CHABIDOU!!! Je t’aime ma soeur, t’as bien dormi? Oui? Chouette alors. Allez maman, on va prendre le gouter? Viens Chabidou! Papa!!! J’ai faim moi!!!

Mais Chabidou préfère motiver papa et maman en leur sautant dessus, jusqu’à ce que mort s’en suive.

7h10

Arrivés dans la cuisine après un câlin express, parce que ca fait faim quand même.

-Bon, tu veux manger quoi la minus?

-Attend, je choisis.

7h17

Le frigo bip depuis 2 minutes et elle a enfin choisi:

-Une glace maman.

-mais oui bien sur, essaye encore.

Elle souffle, exaspérée et finit par demander du fromage, celui que Chabidou peut manger aussi, maman, tu sais.

Et puis une compote et du pain aussi! Et après je voudrais encore une autre chose. Une pêche maman, après je veux une pêche. Tu la coupes en moyens bouts s’il te plait et dans un bol!

7h20

Le réveil sonne.

Le Chabidou aura une compote qu’elle s’empressera d’étaler par terre, du fromage qui lui servira de masque pour le visage, et quelques pétales de sarrasin, qu’elle éparpillera par terre autour d’elle et hurlera à la mort jusqu’à ce que quelqu’un vienne enfin la sortir de ce champs miné… (en tétant 3-4 fois la nuit, on comprend bien qu’elle n’ait pas super faim…)

Elle viendra ensuite baver dans le bol de céréales de maman, parce que c’est toujours meilleur dans l’assiette de maman.

Par bonheur, Minus première arrive à manger sans trop de dégâts, laissant la moitié du bout de pain et un quartier de pêche.

7h35

Pendant que Chabidou suit papa à la trace et essaye de prendre un bain avec lui.

Maman sort les affaires. Et Minus première essaye de discrètement aller jouer.

7h45

Arrive la douche de maman. Et le moment, du pipi, débarbouillage, habillage de Minus première. Evidemment, dès qu’elles entendent l’eau couler, il y a besoin de papier ici, d’aider à mettre une chaussette par là, ou d’un: CHABIDOU ELLE A PRIS MA CULOTTE MAMAN!!! Hurlement de Chabidou qui veut finalement la brosse à dents qu’elle a jeté dans la baignoire, avec maman dedans. Mais maman, je voulais pas celui la tee shirt!!!!! Je veux celui qui brille pour l’école!

Bref, un moment rien qu’à maman, qui pendant 5 min peut prendre une douche et tranquillement se préparer pour sa journée… Ou alors, gueule qu’elle est occupée et que non, elle n’a pas besoin d’un rouleau de papier toilette là dans le bain, BON SANG Chabidou repose ça dans les toilettes, MAIS NON PAS DANS LE TROU!!!! Et que non la vieille brosse à dents de papa reste dans la poubelle et ne sert pas à poursuivre sa soeur en essayant de lui brosser les dents au jus de poubelle.

7h55

S’en suit une Minus première à moitié habillé qui cours après un papa en retard pour lui faire un bisous, un Chabidou qui suit sa soeur avec sa couche tellement rempli qu’elle touche presque le sol, puis une maman qui demande à Minus première de s’habiller pour la douzième fois.

Changement et habillage de Chabidou, qui gardera ses cheveux en bataille. Les chaussettes rebelles enfilées de Minus première et la tentative de faire quelque chose de ses cheveux, à grand coup de AIE!!! Mais ça fait mal maman!!!!!!! ARRREEEETTEEEUUUHHHH! (Réveil ponctuel pour tout le voisinage)

8h08

Minus première mets les doudous dans le sac et va mettre tes chaussures s’il te plait.

Elle est ou Chabidou? Pourquoi elle est de nouveau en couche? Ils sont où tes habits????

8h09

Rhabillage de Chabidou. Chaussures.

J’ouvre les fenêtres pour aérer. Minus première à mis ses chaussures à l’envers. On recommence. Elle a perdu son sac entre la chambre et l’entrée. Chabidou essaye d’enfiler le gilet de sa soeur. Hurlements de la dite soeur. C’est pas à toi Chabidou!!!!

8h10-15

Tout le monde est habillé et prêt à partir. Chabidou veut marcher.

Minus première demande si on est en retard maman. 3 fois.

8h16

Chabidou ne veut plus donner la main, j’explique qu’il y a des voitures, qu’elle pourra marcher sans la main là ou il n’y a pas de voiture, elle hurle, se retrouve dans le porte bébé et finalement ne s’y trouve pas si mal. Minus première suit les lignes blanches du parking qu’on traverse et escalade tous les escaliers des immeubles qu’on croise.

8h20

Bisous à Minus première, elle rentre dans l’école. Chabidou hurle à la mort, avec des petits trémolos dramatiques dans la voix, sa soeur est partie à l’école sans elle.

Well. On a encore survécu! \o/

Hanh

Planche à serrures – Melissa and Doug

Planche à serrures, Melissa and Doug

752057img20160915111334

Aujourd’hui, je vais commencer à vous parler des jouets avec lesquels les filles jouent beaucoup. Noël n’est pas si loin, et si vous êtes comme moi, vous commencez déjà à vous pencher sur la question pour éviter d’acheter tout d’un coup. Cette rubrique vous donnera peut être des idées. 🙂

J’ai acheté cette planche à serrure l’année dernière pour Minus première. Elle adore essayer d’ouvrir la porte de la maison avec mes clés et j’avais repéré une autre planche au départ, de la même marque, en un peu plus simple. Vu l’âge de Minus première, elle avait 3 ans, j’ai opté pour celle ci, un peu plus pointu, avec des vraies fermetures qui font réfléchir et s’agiter les doigts.

Ce fut immédiatement un grand succès.

La planche est en bois, elle est colorée et la clé, bien accrochée (aucun risque de perte ou d’avalage intempestif), à tout de suite attirée Minus première.

Il y a 4 portes, qui représentent des portes diverses, un coffre de voiture, un portail, un coffre fort et une malle.

La planche est lourde (attention les pieds!), de bonne facture et jolie. Niveau taille, elle est juste bien pour que les petits puissent la manipuler sans problème.

Pour le côté technique, Minus première a commencé par essayer d’ouvrir la serrure à clé donc. Pas si facile de réussir à introduire la clé comme il faut, la maintenir dans le trou et tourner. Ca requiert une bonne maitrise et fait travailler la motricité fine et la coordination oeil-main. Quand on ouvre, on découvre de jolies images, ça fait de petit « casier » ou l’on peut éventuellement planquer de petits trucs pour motiver nos minus.

Les autres serrures ont des degrés de difficulté différent, il faut tourner une petite roue et aligner le bon chiffre pour une, lever et faire glisser une autre et enfin trouver la bonne combinaison et faire glisser un bouton pour ouvrir la dernière, la plus difficile avec celle de la clé.

635754img20160915111403

Une chose est sure, ce jeu attire tous les enfants qui passent par la maison. Et les tient concentré un long moment.

Chabidou, du haut de ses 16 mois, se passionne pour les clés et essaye presque tous les jours d’introduire la clé dans la serrure et tourner la clé, sans succès pour l’instant, mais elle ne semble pas se lasser et avec sa pugnacité, elle devrait bientôt y arriver!

Une bonne idée de cadeau pour les 2-4 ans ! 🙂 Pour les plus petits, il existe une autre planche, avec plus de serrures, mais plus simple, à voir, mais elle me fait aussi de l’oeil pour Chabidou!

Pour le prix, une vingtaine d’euros pour celle que je vous ai présenté, environ 25-30 pour l’autre. La marque c’est Melissa and Doug, qui proposent pas mal de chouettes choses en dehors de ça.

Hanh

Rhhhaaaaaa!!!!!

370810img20160913142109

Dis que tu m’aimes maman

Allez dis! Dis que tu m’aimes. Encore. Câlin maman. Mmmmmmhh. J’aime tes câlins moi.

Doux et puissant, ses câlins remplissent sa jauge de confiance et de bien être. Elle peut ainsi partir, sereine, la tête pleine d’aventure et de curiosité, prête à affronter le monde.

L’école, là ou elle se contient, là ou elle écoute, attentive, concentrée, ou elle maitrise ses pulsions et apprend, toujours un peu plus.

Le palier. Une sorte de passage, de sas, de porte ou elle lâche avec empressement tous ses fragiles liens qu’elle a tant de mal à maintenir dans le monde du dehors.

Avec assez d’espace et d’aisance pour se laisser aller, elles tourbillonnent, affleurent à chaque instant et parfois, souvent, sortent sans prévenir.

Ses émotions.

Celle ci est brutale et d’acier, elle l’enserre parfois si fort, avec tant de férocité, qu’elle a du mal à s’en défaire. Elle la crispe, la torture, la scinde dans une sorte de dysphorie incontrôlable.

Elle a envie de crier, de mordre, de serrer fort ses dents sur ce qui la frustre tant, de hurler au monde ses injustices.

Un coup d’oeil et un ton ferme, la vexe, la force à détourner son attention, à desserrer les dents un instant. Le temps de sortir sa frustration un peu plus loin. Là ou elle peut pleurer, étouffer sa colère dans les draps. Y sceller à nouveau ses émotions parfois bien envahissantes. Les re rentrer laborieusement dans leur fragile enveloppe. Les contenir sans les faire disparaitre, trouver l’équilibre qui lui permet de les exprimer en respectant les codes, les autres et elle même.

Elle ressort un peu plus sereine, prête à essayer de nouveau de faire autrement, jusqu’à ce qu’elle maitrise convenablement le processus.

Il arrive et une émotion différente s’immisce, aussi explosive que la colère passée, aussi vigoureuse que toutes celles qui la traverse un millier de fois par jours.

Elle l’aime d’amour son batpapa et la joie la plus crue l’accueil chaque soir comme il se doit. Cris, sauts, logorrhée, un tourbillon exalté lui tourne autour. Jusqu’à ce qu’il faille le partager. Colère, tristesse, peur, se mêle à nouveau, prêtent à refaire surface de façon aussi spectaculaire.

En une journée, une heure, ou une seconde, elles s’enchainent plus vite qu’il ne faut de temps pour les nommer. C’est une véritable valse d’émotions qui l’assaille à chaque instant. Et en plus de réussir à les accueillir sans se sentir submerger, il faut encore apprendre à les gérer, à les laisser s’exprimer sans les laisser divaguer, en devenir maitre tout en étant un capitaine conciliant.

Ca fatigue d’être un enfant.

Hanh

Quand la nuit crie

983671img20160909142116

Elle avance lentement, cheminant difficilement le long du couloir éclairé d’un seul faisceau de lune. Elle tangue, perd l’équilibre, le retrouve, continue péniblement, il n’y a pas de raison qu’elle n’y arrive pas. Le réveil fut brutal, mais elle ne se rappelle plus trop pourquoi. Une histoire de froid peut être, de peur, de besoin de chaleur ou de réconfort, de l’acide qui remonte dans sa gorge. Ou du feu qui couve au creux de son estomac. Ah oui, peut être est ce dû à hier soir. Ce truc nouveau était trop beau pour être bon pour elle.

Un objet brille un peu plus loin, ce couloir semble interminable, mais attiré comme un papillon de nuit, elle change de direction et s’approche d’une démarche hésitante.

Elle essaye de s’accroupir, finissant les fesses au sol, ce truc, brille, hypnotique. Il est là, juste là, elle le touche du doigt, le caresse, le ramasse, le couve, le frappe, le goute et le jette. Elle sait ce que c’est, et maintenant qu’entre ses mains, privé de la lumière de la rue, il ne brille plus, il a perdu son attrait.

Mais quelque chose arrive.

Il fait nuit, il n’y a pas de bruit, quelque chose dans son corps ne va pas, elle veut retrouver sa chambre. Alors elle prend le couloir dans l’autre sens. Finalement, s’arrête et attend qu’un sanglot la délivre de son malaise. Elle pleure. Bruyamment. Appelle. Cri. Elle a mal, elle est mal, elle ne veut plus être seule, elle a besoin de chaleur, de quelqu’un de connu, maintenant.

Voilà qu’elle l’a entendu, l’a vite retrouvé. Elle la prend dans ses bras, la berce doucement, murmurant des paroles de réconfort. De la douceur, des gestes qui disent plus que des mots et la voilà apaisée, sombrant de nouveau dans le sommeil avant d’avoir atteint le lit où elles finiront la nuit ensemble.

Elle se réveillera encore, manifestant son inconfort. Tétera un peu, se blottira contre eux et ira vite beaucoup mieux.

Maman elle, s’enivrera de l’odeur de son tout petit, profitant de ces moments de répits pour essayer de se reposer entre deux cris.

Une nuit singulière parmi toutes celles qui lui ressemblent pourtant, tant.

Tout ça pour un morceau de pain.

Hanh

Une bougie de plus

Minus première a 4 ans.

492785img20160901081820

4 ans. C’est fou comme le temps passe vite. La voilà rentrée chez les moyens et fêter ses 4 ans.

Ca me rajoute des rides autant que sa soeur me rajoute des cernes.

Je me souviens encore le jour ou nous avons appris qu’elle c’était incrustée, la petite balade au milieu de la nuit pour faire avancer le travail et ne pas trop savoir si j’allais réussir à m’occuper d’un truc aussi mini, aussi fragile, aussi dépendant de nous. Et puis voilà qu’aujourd’hui, elle a 4 ans. Elle est définitivement rentrée dans le monde des enfants et ne sera plus jamais un tout petit.

Elle joue de longues minutes seule dans sa chambre avec ses playmobils, à s’inventer milles histoires. Elle passe des heures à feuilleter des livres. Elle se débrouille seule pour faire pipi, pour s’habiller, pour se débarbouiller ou pour préparer/réparer ses bêtises.

Elle est toujours autant en demande de câlins et d’attention, même si le matin elle file à l’école sans se retourner, enfin sauf peut être sur sa soeur qui a le droit à un bisou express.

Elle nous répond parfois sur un ton d’ado blasé. « Je t’ai dit que je le voulais, alors tu me le donnes et pis c’est tout». Elle souffle bruyamment quand on lui demande quelque chose qu’elle n’a pas envie de faire.

Elle part bouder et pleurer dans sa chambre quand elle fait des bêtises et qu’on la reprend. Et revient calmée comme si de rien été quand elle a terminé.

Elle est parfois un peu jalouse de sa soeur ou a du mal à la supporter. « T’es plus ma soeur! »

Mais ne peut pas trop s’en passer, surtout pour le câlin du matin et celui du soir. « je t’aime ma soeur ».

Elle l’a défend ardemment lors des disputes avec d’autres copains.

Elle prévient tout le monde que ça, Chabidou n’a pas le droit de le manger. « Désolée Chabidou, mais t’as pas le droit, ça te rend malade, désolée. ».

Elle adore l’école et la cantine, même si elle n’a pas l’air d’y manger grand chose.

Elle n’a plus de teuteute (« mais je prends un peu mon pouce pour dormir, maman, chuuuttt »).

Ma grande fille qui m’a regardé et dit: « Dis joyeux anniversaire à Minus première. Allez, dis moi! Parce qu’aujourd’hui c’est mon lanniversaire! » au moins 4 fois hier.

Tantôt surexcitée, tantôt fatiguée, tantôt attentionnée, tantôt ronchon, elle grandit, elle s’affirme, elle est Minus première, la digne fille de sa mère.

Hanh

C’est moi qui décide!

La semaine dernière, nous sommes allées voir un spectacle pour enfant sur Paris.

275480cestmoiqui

J’étais de repos le vendredi, et en cherchant rapidement les trucs à faire pour les enfants ce weekend là, je suis tombée sur une page: http://www.etedesptitsfutes.com/, dans le 19éme arrondissement de Paris, un festival de spectacles pour enfants tout l’été. Et bien, j’aurais du me renseigner plus tôt. 🙂

En faisant le point sur les spectacles disponibles un matin (ben ouais, l’aprem c’est sieste) ce we là, adapté aussi à l’âge de ma grande, donc presque 4 ans, celui ci c’est détaché: C’est moi qui décide !

Certains autres me disaient bien aussi, mais en m’y prenant aussi tard, le choix été plus restreint.

J’ai un peu hésité, seule avec mes deux minus, ça m’embêtait de faire autant de trajet pour que Chabidou hurle dans les premières minutes du spectacle et qu’on doive partir sans en avoir profité…

Le spectacle en lui même dure environ 50 minutes.

507859img20160826102734

Le Théâtre Darius Malhaud est assez facile d’accès, dans une petite rue piétonne et en face d’un square avec des jeux pour enfants à l’ombre. Que demander de mieux!

Nous sommes donc partie en même temps que Batpapa le vendredi matin, j’avais réservé les places sur internet la veille, en demandant quand même par mail, si les bébés étaient les bienvenues. J’ai reçu une réponse le soir, je n’aurais même pas à payer de place pour Chabidou. Parfait donc. Les places coutent entre 6 et 8€. Pas excessif, je pense que l’année prochaine, si c’est reconduit, nous irons en voir plus.

Minus première était ravie de prendre le train, pour elle, le voyage jusqu’à Paris est déjà une super aventure. Elle a dû me répéter environ 56 fois qu’elle avait faim et j’ai eu le malheur de lui promettre un croissant quand on serait arrivées. Imaginez donc une petite fille surexcitée qui réclame son croissant, parce que, SI, maman elle a dit, toutes les deux minutes…

On a laissé Batpapa en arrivant à Paris et deuxième super aventure, le métro!

-Han, Y FAIT TOUT NOIR maman! T’as vu, ON EST DANS UN TUNNEL!!!!!

Oh regarde, un lapin. Et là aussi, et là aussi, t’as vu maman, il a coincé ses doigts dans la porte. Ca fait mal, ca. Maman, pourquoi il est là le lapin? T’as vu c’est le même là aussi. Et là! Hey Chabidou, t’es ma sooooeuuurrrr. Maman j’ai faim, on va acheter un croissant? Ca c’est le métro, hein maman? Et avant c’était le train. Hein maman? Mais j’ai faim maman!!!! C’est quand qu’on va à la boulangerie???

Le soulagement lorsque nous sommes arrivées Porte de Pantin. 😮

Elle scrutait le moindre signe d’une boulangerie. Et malheur, lorsqu’on en a trouvé une. Ils n’avaient plus de croissant!!!!!!! Mais elle était de bonne humeur et un pain au chocolat à fait l’affaire.

On est arrivé tôt, autour de 9h, pour prendre les billets autour de 10h et avec un spectacle qui commençait à 10H30.

Elles ont donc joué au square, essayant tous les jeux, se trouvant des copains jusqu’à ce qu’il soit l’heure de se bouger les fesses. La nouveauté et des jeux pour enfants, n’ont pas eu de mal à les occuper.

576412img20160826090949

Après avoir récupéré les billets, on est repartie faire un tour de toboggan. Et en route pour le spectacle!

J’avais juste lu le descriptif et n’avais pas trop d’a priori. Si ça vous dit, le spectacle à un site internet là: http://cestmoiquidecide-spectacle.fr/ Allez jeter un oeil!

Il y avait des enfants des centres de loisirs des environs et quelques autres familles comme nous. Et même un autre bébé comme Chabidou. La salle était assez petite, mais cosy et bien remplie. Minus première était contente de voir plein d’enfants et avait hâte de voir ce « septacle ».

C’était la première fois qu’elle rentrait dans un théâtre et même si le square lui avait beaucoup plu, elle est rapidement rentrée dans le spectacle. Chabidou aussi d’ailleurs, elle qui ne s’arrête pas bien souvent, a été capté par ce qu’elle voyait et entendait. Quand elle a vu l’autre bébé téter, elle a voulu faire pareil, en ce tordant le cou pour voir quand même un peu la scène.

Le spectacle en lui même était vraiment sympa, même pour les parents. Alliant chansons , instruments et jeu de l’actrice pour nous conter une jolie histoire de deux frère et soeur un peu coquins sur une planète un peu étrange. Ce qu’il faut d’interactivité avec le public et des chansons que Minus première à pris plaisir à reprendre en choeurs avec les autres enfants. Poétique et drôle. Ludique et déjanté. Un très bon moment. 

Elle m’a demandé si c’était bientôt fini moins de deux minutes avant la fin. Donc niveau temps c’était pas mal. Pour Chabidou, elle fatiguait sur la fin, mais est restée intéresser jusqu’au bout ou du moins, la magie de la tétée a opéré. Ouf

A la sortie, Minus première a voulu dire personnellement au revoir à l’actrice (Julia Orcet) et c’est rappelée sitôt sortie qu’elle avait très faim et qu’elle était soudainement super fatiguée, et n’était plus de si bonne humeur.

303173yvanlastes027300x199

Photo récupérée sur le site du spectacle

Si Minus première vous faisait un résumé du « septacle », elle vous direz qu’elle a vu Pedro et Mia. Que la dame avait de grosses lunettes et qu’elle faisait de la musique. Que Pedro avait mangé tout le chocolat et qu’il avait même fait un cauchemar. Et que tous les deux, ils faisaient plein de bêtises. Et qu’elle voulait bien aller voir d’autres spectacles. Mais surtout retourner faire du toboggan et des jeux au square…

Les jeux pour enfants > (supérieur) à tout le reste.

Dans tous les cas, si vous avez l’occasion d’aller voir ce spectacle, je ne peux que vous le conseiller, comme le Théâtre Darius Milhaud, qui est fort sympathique!

Des spectacles pour enfants à conseiller? Je pense qu’on essayera d’en faire un ou deux durant l’année scolaire, donc si vous avez des idées, je prends. 😀

Hanh