Un weekend au gout amer

Personne n’a pu ignorer les événements de vendredi soir. Toutes les personnes connaissant des gens susceptible de se trouver sur place au moment de l’horreur, ont senti dans leur chair l’angoisse de l’attente. Des familles sont endeuillées. D’autres marquées à jamais dans leur chair et leur esprit. Tous se souviendrons de ce weekend au gout amer.

Il y a le pendant. Les yeux voient, les oreilles entendent, mais les informations ont du mal à se faire un chemin, le cerveau à du mal à appréhender la réalité. Une sorte de boule se forme en même temps que la lumière sur ce qui se passe, se fait. C’est en train d’arriver. Minus première dort dans son lit, Chabidou s’endort à moitié sur moi et j’entends l’homme qui livre une bataille entre vampire et humain sur le PC, riant et jurant comme un charretier. 

Ca recommence, ça n’est pas si loin, beaucoup de gens sont morts au nom d’une idéologie d’un autre âge. Ici en France et tous les jours ailleurs. Des crimes, des assassinats au nom d’un Dieu qui n’existe pas. Il n’est pas question de religion, ces gens ne croient qu’en un gourou humain, comme c’est déjà arrivé par le passé, ça n’apporte jamais rien de bon. C’est inadmissible, c’est angoissant, c’est incompréhensible. 

La réponse ne devrait pas être un excès de sécurité, des amalgames incohérents, une peur irrationnelle ou une haine sans nom. 

Certes il faut que les gouvernements agissent intelligemment sur ce problème. 

Mais à notre niveau, la Fraternité n’est pas un mot vain. Répondons par plus de tolérance. Par plus d’amitié, de joie et d’optimisme. 

Pour mes enfants, je n’ai pas envie d’un monde ou les gens ont peur les uns des autres, ou ils se haïssent car ils ont peur. D’un monde qui a perdu sa liberté. 

J’essaye d’élever mes enfants dans l’amour, la tolérance, la curiosité et l’espoir. J’espère que mes filles s’en souviendront en grandissant. En attendant, regarder le monde à travers leurs yeux est une superbe ouverture sur l’avenir. On y lit l’optimisme, l’impatience et la volonté d’avancer. Les serrer un peu dans mes bras et me dire que des choses sombres sont partout. Depuis toujours. Mais qu’il y a des réponses à ça. Que c’est en avançant qu’on y fera fasse.

Vous pensez que je suis naïve. Et bien peut être. Ou peut être pas. Dans tous les cas, sans nier la peur, l’espoir peut être plus fort. Nous l’avons tous les jours sous nos yeux humides. Profitons en! 

Hanh

Publicités

Le lundi d après

Je regarde ce match de foot, d ailleurs bien soûler de le regardé

des trucs bizarre,

des bruits bizarre,

mais on relève pas plus.

C’ est une fois le match terminé qu’ on réalise..

une forte envie de vomir tout d un coup…

On a passé la plu part de la nuit a regardé les infos d ailleurs!

Quand j étais petite n’ importe quel fait si horrible n’ était qu un problème de grand,  je pensé même qu’ il était faux…c était a la télé ça peux pas être vrais!!!!

Aujourd’hui je suis une adulte.. c est aussi mon problème!

Je ne suis pas la pour expliquer les raisons de cette « guerre », même moi je la comprends pas puisque pour moi elle n a pas lieu d être!

Mais voila aujourd’hui c est lundi…les enfants sont partis a l’ école, l’ homme au travail, après avoir passé trois longs jours a regardé des infos et a chercher a nous rassuré, la peur arrive petit a petit, même s il faut être fort pour les enfants et pour nous!

Ma fille en partant a l école me rappel  » maman oublis pas la minute de silence hein!!! nous aussi on va la faire a l école!!!! »

et comment oublié,

et après je pense qu’ elle, comme moi a son age, doit pas s’ en rendre compte vraiment de ce qui se passe!

En réalité je suis fatigué..je ne pas beaucoup dormis depuis ..

C’est donc Lundi..l homme est parti travaillé, lui travail a Paris … avidement on ne peux pas faire semblant que c est un jour comme un autre ..on ne peux pas faire semblant que rien est arrivé..et on ne peux pas faire semblant que c est trajet qui sépare la maison du bureau de mon homme me semble trop loin, ou trop de temps dans les transport, ou trop prêt du chaos..

-mon amour ca va?-

-oui , personne ne parle dans le bus ça fait bizarre-

-rien ne sera comme avant amore, toute ce personne qui n’ ont rien demandé-

-il faut passé a autre chose-

-Nous, on leur a rien fait! Ils nous connaissent même pas, on ne les connait même pas, ont s en fou des religions, de la politique, on veux juste vivre et eux ils viennent nous prendre cette vie si précieuse..-

-oui amore-

Un échange PAS normal d un lundi matin..

Je veux vivre comme si c était un mercredi D’AVANT, sans cette angoisse!

Cette fierté d’ être un peuple libre, MOI j’ en suis fière, toute ces personnes qu’ avant ont lutté pour cette LIBERTE’, il faut retrouvait tout ça parce que la vie continue et parce que nos proches compte sur nous, nos enfants ils n’ont rien demander faut leur montré que LA VIE EST BELLE et qu il faut continuer de lutter pour etre toujours DES HOMMES LIBRE! Même si le cœur n y est pas!

fufe les roses

  • desolée cet article n a pas était corrigé.. c est quelque chose de spontanée, c est juste des peurs et derrières ces peurs il y a des espoirs…
  • Avec l envie d avoir un monde meilleur
  • PAIX

On arrête tout, Chabidou a 6 mois!

Du haut de ses deux dents, on vient de commencer la diversification, la courge butternut n’a pas été un franc succès, et le potiron se crache drôlement bien. Retapissage express du salon et de ses habitants. Mioum. 

Question allergies, il semblerait qu’elle ne soit pas sensible au lait de chèvre et de brebis. Gros youpi, je tente une douce réintroduction dans mon alimentation et si tout va bien, à moi la raclette de fromage de chèvre dans un gros mois!!!! GNIIIIIII!!!!!

Cette petite crotte braille plus fort qu’un cerf en plein rut et commence à ramper avec vélocité ou du moins une ferveur non feinte. On voit dans ses petits yeux qu’elle atteindra le doudou de sa soeur avant que celle ci ne se retourne. GO GO GO! Jusqu’à ce que la dite soeur se mette en mode sirène pour alerter le quartier qu’on en veut à ses biens personnels à elle. Attention Chabidou, j’a vais te fâcher! Fâcher! C’est à minus première doudou! Pas toucher, d’accord! D’ACCORD??? Gros yeux noirs à l’appuie. 

Elles sont de plus en plus complices, se mettent parfois à éclater de rire des bêtises de l’une ou de l’autre et s’entrainent sans fin. Le câlin et l’histoire du soir dans le lit de Minus première est juste trop choupi et devenu un incontournable du rituel du coucher. On voit aussi qu’un bébé c’est drôlement résistant quand une trois ans s’en sert d’escabeau ou de matelas… Minus Première aime très fort sa soeur, dans tous les sens du terme. 

Par contre, Chabidou n’a toujours pas intégré que la nuit maman aime dormir! Ca ne lui suffit pas d’être dans un petit lit collé au notre, elle veut dormir SUR moi et pouvoir téter rapidement. Elle se réveille encore 4 à 6 fois par nuit. Personne n’aurait le numéro perso du marchand de sable? 

Papa commence à comprendre qu’il ne peut pas la calmer de la même manière qu’il s’y prenait avec Minus première, elle a ses positions préférées, et elle sait vous le faire comprendre. Elle était surement sergent chef dans une autre vie, elle aime bien mettre tout le monde au pas. Et on ne s’arrête pas s’il vous plait! 

Je l’ai déjà dit mais plus elle grandit plus ça se voit. Elle ressemble un peu à sa soeur, mais pas vraiment. Elle a une touffe de cheveux d’une longueur impressionnante, plus clair que ceux de sa soeur et toujours les yeux bleus. On a un mélange encore différent de nous deux, c’est toujours trop marrant de s’en rendre compte. Comme les expressions que reprend Minus Première, c’est un peu nous aussi… (On notera qu’elle appelle parfois son père AAAAMMMMOOOUUUURRRR, et qu’elle qualifie facilement ses poupées ou sa soeur de « casse-pied », hum hum… )

Mes petits bébés grandissent troooopppp vite! 😮 

Hanh

A la piscine avec LE maillot de bain HAMAC

Hamac est une jolie marque de couches lavables et maillots de bain, c’ est une entreprise engagée qui a été créée en 2009.

L’ objectif de cette entreprise est de donner aux parents et aux enfants la possibilité de pouvoir choisir des couches et des maillots de bain pratiques, respectueux de l’environnement et de très bonne qualité.

J’ai acheté le premier maillot de bain à bébé Bat au début de l’été, 2 ans auparavant et depuis ils sont toujours comme neuf!

Ce que j’aime avec ces maillots, c’est tout d’abord le fait qu’ils soient anti-fuites, hyper fins, ils font un joli popotin,  sont en microfibre, ce qui veut dire qu’ils sèchent hyper vite (merci HAMAC pour ça, je n’aime pas les couches qui dégoulinent de partout) , et surtout, on a pas besoin d’en avoir 3000, il suffit d’acheter quelques inserts de rechanges et le tour est joué, autant vous dire que c’est économique!

Bébé adore ces maillots, je pense qu’il est très à l’aise dedans, et puis faut dire qu’il y a des jolis motifs, c’est ça qui m’a attiré au départ :)!

Maillot-couche Tartan taille L. Minus Première avait environ 18 mois.

Hamac ne se contente pas évidemment de vendre des maillots de bain, on peut y trouver d’ autres jolies choses, notamment des bonnets de bain, des tee-shirts anti-UV ainsi que des ensembles puis les fins de séries qui sont très intéressantes!

En plus de ça il y a les couches lavables ou les couches lavables séparables, des sacs de stockage ou encore des culottes d’apprentissage à la propreté (bientôt c’est notre tour) , et même des lingettes lavables pour maman et bébé!!

J’ai commandé plusieurs fois sur ce site et j’aime beaucoup!!!! La livraison est toujours rapide et les produits de très bonne qualité!

Et vous connaissez-vous ???

Voici l’adresse du site, si jamais vous êtes tentés de découvrir cette marque,

http://www.hamac-paris.fr/

en tout cas bébé bat est KO

Fufe les roses

Petite virée chez Lush

Voilà, je savais bien qu’il ne fallait pas rentrer dans ce magasin et pourtant je le fais!!!!

ARF malheur!!!!

Evidemment je n’ai pas pu m’arrêter à renifler les odeurs envoûtantes de cette marque que j’adore!!

Je suis donc ressortie avec un joli sac rempli de petites choses fort sympathiques!!!

Comme noël approche, leur collection pour cette période est enfin disponible, je me suis donc jetée sur leur gel douche, que j’attends depuis noël dernier, SNOW FAIRYqui a une odeur de Bubble gum, moi je peux pas m’en passer!!!!!

J’ai aussi racheté mon après shampoing préféré, HAPPY HAPPY JOY JOY Enchantement)j aime vraiment beaucoup cet après shampoing c’est pas que un après shampoing classique c’est aussi un soin parfumé, qui parfumera vos cheveux jusqu’à  votre prochain shampooing, avec du néroli, de la rose et la fleur d’oranger pour une odeur magique, il y a aussi du lait d’amande, de l’huile de jojoba pour un soin hydratant tout doux!  Cette odeur qui me rappelle les jours de soleil chez moi!!!

Je suis tombée sous le charme d’un autre gel douche, the comforter, avec de l’huile essentielle de cyprès, du cassis et d’infusion de mûre mais également d’absolue de vanille, en provenance des Monts Rwenzori, dans l’ouest de L’Ouganda. J’adore son parfum, qui est vraiment réconfortant et qui encore une fois me rappelle une odeur de raisin-fraise de chez moi, que je mangeais quand j’étais petite… Ca doit être le cassis :).

Je ne pouvais pas repartir sans quelque pains moussant de cette marque… Tout le monde connait ces petites merveilles!!!!

J’ai jeté mon dévolu sur le creamy candy,  un pain moussant qui a l’odeur du chocolat chaud à la vanille et marshmallows! Et sur le magic wandqui a la meme odeur que le gel douche snow fairyet qui a la forme qu’une baguette magique, pour le coté féerique :).

J’ai enfin pris un parfum solide, le ALL GOOD THINGS , qui sent la barbe-à-papa saupoudrée de poivre noir, et entre nous je pense en racheter plusieurs pour ne pas en manquer!!!

Je ne vous apprends rien en vous disant que j’aurais voulu tout acheter, mais mon portefeuille n’était pas vraiment d’accord, car tout ça n’est vraiment pas donné! Mais il y a des choses que j’aime beaucoup et qui font vraiment parti de mon quotidien.

ET toi tu craques pour LUSH ?

Fufe les roses

Il n’y a pas de cheminée chez nous!

Voilà l’automne!

Un tapis de feuilles colorées, le goût des premiers chocolats chauds, des marrons, l’odeur de l’herbe mouillée par le brouillard du matin… Ca me manque un peu la cheminée au fond de la salle à manger, où l’on se retrouvait tous les soirs… Ici il n’y a pas de cheminée…

Chez nous aussi comme chez Hanh on commence à penser à Noël. Qui n’a pas le même goût depuis que je suis partie de chez moi, 15 ans que je n’y suis pas retournée pour fêter cette jolie fête, et même chez nous on essaye de prolonger certaines traditions qu’on aime depuis qu’on est petit.

En espérant que ces mêmes traditions, un jour, nos enfants les retransmettront à leurs propres enfants, un peu pour ne pas oublier leurs racines et ce goût si doux de ces fêtes si magiques.

Tous les ans, on attend avec impatience ce moment où il faut choisir le sapin, et je sais que comme chaque année, enfants et homme me ramèneront le plus gros sapin qu’ils auront trouvé ( moi je préfère les petits et bien remplis 🙂 ), comme chaque année, on décidera ensemble de comment le décorer, on découvrira ensemble ces décorations qui sont là depuis des années, qui font un peu partie de notre famille. C’est aussi un moment qu’on partage tous ensemble, d’ailleurs chez nous, le sapin, il se fait le 8 décembre, tradition oblige ;), mais on attend d’être tous ensemble pour pouvoir le décoré, parfois c’est donc le 10 et parfois c’est avant, mais peu importe on est ensemble!

Le soir de Noel arrivé, on prépare un bon repas, en famille évidemment, et on prépare aussi un goûter pour le père Noel, car il aura surement faim, et on oublie pas de mettre une bonne bûche dans la cheminée pour bien chauffer la pièce avant qu’il n’arrive… Mais encore une fois on a pas de cheminée, alors il y a toujours une petite couverture sur le canapé pour qu’il puisse se chauffer un peu!

Et tout le monde au dodo, en attendant que le père noël nous apporte des cadeaux!!! Parfois il nous fait des farces et il nous cache nos jolis paquets, mais on arrive toujours à les retrouver!!!!

Le jour de noël, c’est le jour où il y a un parfum particulier dans l’air, un goût de pain d’épices, de cannelle et de chocolat, c’est un jour pyjama, c’est un jour de soleil même s’il fait gris, c’est un jour qui sent le sucre glacé du Pandoro qui nous attend dans la cuisine pour le petit déjeuner, et du nougat aux amandes qu’on a du mal à couper!

C’est une journée qu’on dirait un peu figée dans le temps!

Mais les fêtes ne sont pas finies!!!!

Chez moi autre tradition ( au final je pense que c’est celle que mes enfants préfèrent ), c’est une fête qui arrive le 6 janvier, cette fête c’est l’épiphanie, c’est une fête chrétienne qui est célébrée 12 jours après noël, mais cette nuit là, selon la tradition, une vieille dame qui vole sur un balais rend visite à tous les enfants qui ont laissé des chaussettes accrochées, pour les remplir de sucreries, de chocolat, et de petits jouets, car cette petite dame, elle est pauvre et pas riche comme le père noël, mais pour ça il faut avoir été sage, autrement la chaussette sera rempli de charbon et d’ail !!!!

Mes enfants n’oublient jamais cette fête, ils adorent déballer chaque bonbon, emballé dans le papier journal, ils adorent imaginer cette vieille sorcière avec les souliers troués, sur son balais et si gentille..

L’épiphanie sonne aussi la fin des fêtes de fin d’année, de ces petites traditions qu’on se trimbale depuis qu’on est tout petit et auxquelles on tient, même si on devient adulte. Peut être parce qu’on aime voir nos enfants rêver, parce qu’on a l’impression que la magie existe et que tout peut arriver, même les sorcières en balais peuvent être gentilles et ramener des bonbons ;)!

Un jour on aura cette cheminée.. 😉

Fufe les roses

Quand Noël apporte des cadeaux et des souvenirs

Les fêtes de fin d’année approchent à grand pas! C’est chouette, on prépare plein de déco de Noël avec minus première, on joue au père Noël, à chiner ce qui fera le plus plaisir à ceux qu’on aime. 

Et on pense aussi à la famille et aux amis. A ceux qui sont loin, qu’on ne verra pas, mais à qui on pensera fort et qui penseront à nous. 

A ceux qui ne sont pas trop loin, mais desquels on c’est un peu éloigné, souvent à regret. 

Et ceux qui ne sont plus là, alors qu’on a encore du mal à se faire à l’idée qu’on ne fêtera plus rien avec eux, même si on y pense encore très fort. 

Le genre de personne auxquelles on pense quand quelque chose d’important nous arrive. Le genre de personnes auxquelles on pense au travers de minuscules futilités qui se glissent chaque jours un peu partout. 

On a tous des personnes comme ca. 

Noël, passé un certain âge, c’est une fête qu’on apprécie toujours, parce qu’on se retrouve, parce que les enfants ont des étoiles dans les yeux, parce qu’on partage souvent de bons moments. 

Noël, c’est aussi l’un des moments où le manque se fait ressentir. Un peu. Ce moment qui fait rejaillir les traditions familiales. Ce moment où les souvenirs d’enfants se gravent et ressurgissent un peu chaque année. Le moment où il manque quelqu’un malgré tout le bonheur qui pétille autour de nous. 

Il y a des moments dans une vie, plus fort que des dates d’anniversaires.

Comme quand tu apprends que tu es enceinte. Que tous tes plans sont chamboulés. Que tu te poses mille et unes questions. Et que tu aimerais bien partagé ce moment là avec une personne en particulier. 

Comme quand tu comprends vraiment ce que ça veut dire d’être maman. Ce jour là et tous les autres qui suivent. Que tu revois certaines choses sous un angle nouveau. Ou tu aimerais partager ça avec la personne qui t’as mis au monde. Parce que maintenant, tu sais. Pour de vrai. Que tu aimerais qu’elle voit tes enfants et qu’ils se forgent des souvenirs avec elle. Mais ça ne sera jamais possible. 

Malgré ça, ça permet aussi de profiter de ceux encore présent, d’apprécier encore plus leurs compagnies, le plaisir et la bonne humeur qui entoure cette fête ou ces moments. 

Les fantômes bienveillants de chacun bien présent, qui saupoudrent l’atmosphère de vagues réconfortantes, parce que tout le monde se rassemble, parce que les enfants transforment les pensées qui pourraient déraper, en souvenirs aux saveurs épicés et un peu sucrés. Parfait pour honorer ceux qui ne sont plus, mais qui subsisteront toujours dans ceux qui les ont connu. 

Noël, c’est un subtil mélange de souvenirs et de moments présents. Un brin de nostalgie, des guirlandes qui s’illuminent, des couleurs criardes, des chants qui cassent les oreilles, le casse tête du cadeau parfait, des moments partagés et le plaisir de se retrouver. 

Noël approche, préparez votre porte monnaie, ça va saigner!

Hanh