Soul Onbuhimo

L’onbu de Soul slings

359993img20170410132402845

Le Soul onbuhimo est un porte bébé sac à dos, sans ceinture abdominal qui s’installe très rapidement. D’inspiration japonaise (avec des pans et des anneaux à la base), il permet de porter bébé haut dans le dos et n’a pratiquement pas de réglages à faire.

Il est parfait pour les bébés qui sont suffisamment tonique pour s’assoir seul.

Celui ci était beau, il m’a fait de l’oeil dès que je l’ai vu et il fallait que je change celui que j’avais acheté d’occasion il y a déjà plusieurs mois. Alors comme je suis faible, j’ai fini par craquer.

C’est une marque Indienne, qui n’a pas encore de revendeur en France, je l’ai du coup directement commandé sur leur site, même si j’ai récemment vu qu’il y avait d’autres revendeurs en Europe, ce qui permet de ne pas avoir de surprises au niveau des taxes et des frais de port moins conséquent.

Le porte bébé en lui même a un prix très raisonnable, mais on doit rajouter 30 euros de frais de port sans oublier les frais de douanes au même tarif, la note monte vite.

Pour un porte bébé neuf et de qualité, ça reste tout de même raisonnable, surtout si vous le trouver avec des frais de port moins élevés.

254204img20170410121535

Le tablier fait 45 cm d’assise et 46 cm de haut, a de bonnes bretelles bien rembourrées, ainsi qu’un rembourrage aux genoux. Et est conseillé pour des enfants de 7 à 18 kg. J’ai un modèle jacquard en 100% coton, il existe aussi en 100% lin.

Il est compact, s’emporte facilement dans un sac, ou se porte en sac à dos quand bébé n’y est pas.

L’entreprise promet un tissage éthique et écologique de tous leurs porte bébé.

Voilà pour la théorie.

Je l’ai d’abord testé avec Chabidou, toujours heureusement d’être portée tout contre maman. De premier abord sans être rêche, le rembourrage le rend d’aspect un peu raide. Par contre il est bien là, très épais aux épaules et sous les genoux de bébé, ce qui lui permet d’être très confortable, tout le poids étant sur les épaules du porteur et le haut du dos, je vois la différence d’avec mon premier onbu bien moins rembourré. Je n’ai pas eu de problème pour installer Chabidou, j’ai un peu tâtonné pour bien installer les bretelles, je dois les resserrer pas loin du minimum (je suis minus) pour l’installer à la hauteur qui nous convient.

703190img20170415131802

Il convient parfaitement à la taille de mon crapaud de 2 ans et 11 kg, je ne connais pas sa taille exact, à 18 mois, elle faisait autour de 81-82 cm, donc surement autour de 86cm. Et lui ira encore longtemps

J’ai aussi porté Minus première, 4 ans et demi, 16kg et autour d’1m. Le tablier ne va pas de genou à genou, mais la position est très correct et le tablier remonte bien dans son dos. Elle m’a dit y être très confortable.

C’est le porte bébé que j’affectionne le plus avec un bébé qui marche, mais qui demande encore beaucoup à être porté. Il permet de porter confortablement plus longtemps qu’un sling sans être trop encombrant et qui s’installe vite. Le temps d’une sieste ou d’un coup de mou, c’est l’idéal.

405897img20170502175254

Je suis conquise par cette marque, leurs jacquards sont élégants, les finitions vraiment impeccables, le porte bébé bien pensé et confortable, ça ne me donne qu’une envie, tester les autres porte bébé qu’ils proposent et leur tissu en 100% lin me rend également très curieuse, ça doit être très soutenant et top pour l’été tout ça.

Vous pouvez aller jeter un coup d’oeil à ce qu’ils proposent par ici. Ils proposent également des accessoires pour bébé et maman qui ont l’air très sympa.

Hanh

Publicités

Presque minuscule

Elle est petite, presque minuscule. Elle gueule fort, comme un singe hurleur. Elle a la mâchoire d’un pitbull et les griffes d’un tigre.

144468228400365089202

Elle est souvent accrochée au truc qu’elle préfère au monde, ses tétées à elle, parce que sa mère à qui ils appartiennent vraiment, n’est qu’un accessoire plaisant, en bonus.

Elle a des yeux bleus, ou bien gris, les cheveux fins qui tirent vers le blond, emmêlés souvent. Elle aime bien sourire, elle aime bien bouder. Elle aime bien faire des petits bouts de trucs, les mâchouiller et les cracher par terre.

Elle est insupportable. au moins autant que ses parents. Elle sait qui elle est. MOI. Elle aime les sorcières et les cornichons. Cueillir des pâquerettes et des crottes de papillons. Elle aime bien grimper partout, courir vite, brailler après les pigeons, suivre sa grande soeur. Elle s’écrase souvent par terre, frotte un peu, pleure aussi parfois, se relève et court encore. Elle sait se faire comprendre, mais parle de traviole comme les presque minuscules font. Elles a ses mots à elles. CRRRRRRR, devient le cornichon et les animaux ne sont plus qu’un cri.

Elle adore la physique et la mêle souvent à la biologie, teste volontiers la résistance de l’air sur les joues de sa soeur (PADON NO), expérimente les trajectoires paraboliques avec des objets plus ou moins lourd qui n’ont rien à faire en l’air et essaye de viser, au choix sa soeur ou le minus que j’accueille. Regarde comment ce comporte le pain sans gluten dans un verre d’eau renversé sur la table. Observe l’effet de son superbe crayon marron sur différentes textures, et oui, ça ne donne pas le même résultat, sur une feuille, la table, par terre, la fenêtre, une porte, la cuvette des toilette, son tee shirt ou ses jambes. Je crois que je suis l’une de ses expériences favorites, comment vais je donc réagir à sa prochaine idée? Mais elle reste prudente, la minuscule ira cacher sa tête sous la couette du lit de sa soeur en attendant l’explosion.

Son bébé ne la quitte plus et je cours après mes torchons qu’elle réquisitionne pour lui.

Elle adore la lettre O et les noix de cajou.

927733img20170326113110

Elle ne s’arrête pas bien souvent, mais avec un nom de planète pareil, aussi petite soit elle, forcément, son credo c’est le mouvement et les surprises, les découvertes et l’aventure. Elle sème le vent et est plus qu’heureuse de se laisser emporter jusqu’à en devenir une tempête qui distribue autant de câlins (qui ont du chien dans sa bouche) de bisous et d’amour que de torgnoles, de coups de crocs et de griffes. Avant de partir bouder 5 minutes, avec un petit air renfrogné, croisant les bras, bravant le bon sens et de recommencer.

Elle est presque minuscule, mais elle aura 2 ans dans un peu plus d’un mois. Mon petit Chabidou qui nous rend fous.

Hanh

Salon Baby – VeggieWorld

Hier, j’ai passé ma journée à courir. Un tour au marché pour faire les courses de légumes de la semaine et ensuite le train direction Paris pour aller faire un tour au Salon Baby qui se trouvait porte de la Villette à l’Event center. Ca fait au moins la 4 ème ou 5 ème fois que j’y vais, on y fait souvent de bonnes affaires, on passe un bon moment et on découvre parfois de chouette trucs.

187140img20161009204058

Cette année, j’y étais avec Chabidou qui avait passé une mauvaise nuit et qui avait même un peu de température, mais calé dans le porte bébé j’avais bon espoir qu’elle dorme et que ça se passe bien.

J’y suis arrivée juste avant 10h, nous sommes rapidement rentrées sur le salon et c’était partie. Ergobaby proposait un porte bébé physiologique aux parents qui voulaient troquer leur encombrante poussette le temps du salon. Une belle initiative!

Sur le carré des innovations il y avait un peu de monde d’amassé, donc on a tracé notre route.

Et j’ai un peu regardé le siège auto Diono Radian 5, sur le stand Diono, un siège auto de groupe 0+/1/2, qui propose d’installer bébé dos à la route jusqu’à 25 kg. En vrai, bien qu’esthétiquement il ne soit pas l’un des plus chouette, il promet une sécurité parfaite de nos enfants sans oublier le confort. On peut aussi le repasser en face route, conseillé le plus tard possible, mais il faut que la voiture soit équipé d’un arrimage pour une sangle top tether, dans ce sens là. Petit bémol donc, toutes les voitures n’en sont pas équipées. Il n’a pas encore été noté aux crash test de l’ADAC non plus, mais je vais suivre ça de prêt, il va falloir qu’on change bientôt la coque de Chabidou, ce bébé grandit!

Ensuite, je repère le stand Lassig, j’aime bien cette marque, il propose toujours de très jolies choses!

Funky giraffe pour leurs jolis bavoirs bandana anti bave.

Physiomer et Mytosil et leur spray pour le nez avec un embout qui convient parfaitement aux minis nez ainsi que leur liniment.

Squiz, des gourdes réutilisables qu’on aime beaucoup! J’en ai racheté 4 d’ailleurs et j’avais participé à un concours pour gagner des places, j’avais également gagné une gourde. 😀 Les design sont chouettes, j’aime particulièrement ceux du petit prince.

Yooji, une marque de surgelés pour bébé, je vous en ai déjà parlé, mais en dépannage, ici on adhère au format et au gout.

Good gout, évidemment, leurs gourdes au brocoli est un grand succès auprès de Chabidou, on en a profité pour racheter des petites galettes de riz parfumé à la pomme et à la myrtille. MIAM!

907401img20161009204135

Naty était également présent, on pouvait changer bébé sur leur stand et ils offraient en plus un paquet de couches, taille au choix. J’aime beaucoup ces couches, je les utilisais avec celle de love and green (également présent sur le salon) quand Chabidou avait des fesses toutes neuves, mais elles ont un coût et j’utilise maintenant en alternance avec des couches lavables, les couches Toujours de Lidl. L’occasion de retrouver les supers couches Naty le temps de quelques changes du coup. ^^ Merci Naty, l’une des très bonne surprise de ce salon!

Il y avait une association qui proposait des ateliers de découverte musicale, ils proposaient d’ailleurs sur le salon une petite initiation, mais Chabidou en avait un peu marre, alors on c’est plutôt dirigé vers le stand Hipp qui proposait gratuitement des petits plats pour le repas du midi. J’ai juste demandé un petit pot de légumes et une compote pour Chabidou, car malheureusement leurs produits pour les plus grand contiennent souvent des allergènes qui lui sont interdits. Elle a mangé 3 cuillères exactement de purée et les trois quart de la petite gourde de compote (leur gourde ont des saveurs originales sympa par contre).

Il y a aussi eu de sympathiques échanges avec une association qui propose des formation professionnelle de langage des signes avec bébé, une association de portage et une autre de massage bébé.

Par contre, déçue de certains exposants sur les stands de Mont Roucous ou Modilac. J’étais intriguée par les boissons Modilac destinées aux mamans, mais la conversation à vite dévié sur le lait infantile et le sevrage de ma fille qui n’est pas encore au programme. Et non, elle n’a pas de biberon. Idem, voir pire sur le stand Mont Roucous, ou la dame m’a carrément gonflé quand je lui ai dit que son adaptateur pour tétine ne m’intéressait pas, que ma fille ne savait pas téter au biberon qu’elle buvait directement à la bouteille.

Extrait: -Mais de toute façon vous ne l’allaitez plus là. -Ben si. -Oui mais elle est en cours de sevrage quoi, elle a aussi des biberons. -Ben non, elle n’en a jamais eu. -Mais ca ne va plus durer longtemps. -Ben si, bon allez, hein, bonne journée.

Pour qu’à la fin, elle me refourgue un papier sur l’alimentation du nourrisson, en insistant encore que c’était des informations importantes, où était expliqué comment sevrer son bébé en bonne place… Il a vite fini à la poubelle celui là! D’autant plus que sur le petit carnet qu’on nous donne à l’entrée, une partie était réservé à la marque avec un bon détachable pour un sac de surprises. Super surprise, 3 bons d’achats (et pas des gros) et un auto collant moche bébé à bord que j’ai gentiment refusé, sans sac en plus.

Bref, l’information sur l’allaitement maternelle a encore du chemin à faire…

832126img20161009203259

Après ce petit passage au salon Baby, nous voici en route pour le VeggieWorld, une sorte de salon vegan en fait. Il se situait aussi dans le 19 ème, au centre Centquatre, heureux hasard, on a profité de l’occasion pour y faire un tour. Assez rapide, on a fait le plein de chocolat cru, Ombar et Rrraw. On a acheté du Granola cru, divers jus étranges et du faux fromages à base d’huile de coco. Je n’ai pas osé tenter l’un des restaurants présent, pourtant certains trucs  avaient l’air vraiment appétissant (d’autres je l’avoue bien moins. :p), j’ai eu trop peur que la cata du salon des allergies recommence. J’ai donc gouté seulement des produits surs et me suis tenue le plus loin possible du restaurant Gentle Gourmet (ils ne m’ont d’ailleurs jamais répondu clairement, malgré plusieurs relances… Lamentable). L’agencement du salon était un brin étrange, on s’y perdait un peu, il y avait pas mal de stands finalement et pas mal de monde!

Une salle de conférence dans un coin, des ateliers de cuisine et autres animations étaient disponible, mais n’étant pas vraiment dans la mouvance vegan, et avec un bébé qui commençait à se faire grognon, je ne m’y suis pas vraiment intéressée.

814263img20161008132720

Le prix de l’entrée, 10€ était peut être un peu excessif pour juste déambuler dans les allers et acheter 2-3 trucs, il serait peut être judicieux de proposer plusieurs tarifs qui comprendraient à part, les conférences et ateliers. Cependant c’était aussi un bon moment avec une bonne ambiance et où l’on a découvert de nouvelles choses avec plaisir!

Pfiou, chargées comme des baudets, nous étions contentes d’être de retour à la maison en fin d’après midi, j’avais embarqué ma tante dans l’aventure!

Pour découvrir un Chabidou recouvert de petits boutons roses un peu partout et toujours cette température intermittente. Bref, pas de repos pour les braves! ^^

Vous êtes allés à l’un de ses salons? Qu’en avez vous retenu de chouette?

Hanh

Dans l’assiette de Chabidou

Quand je parle des allergies de Chabidou, on me demande souvent ce qu’elle mange du coup.

Pour rappel, elle est allergique aux protéines de lait de vache (viande de veau et boeuf aussi) et chèvre, soja, poisson, oeuf, aubergine et gluten.

Nous sommes en réintroduction de l’oeuf en ce moment, et cuit dans un gâteau, pour l’instant ça passe. Suite à des accidents avec d’autres aliments interdits, on fait une pause, en attendant qu’elle aille bien et on reprendra l’introduction de l’oeuf plus tard.

Mais qu’est ce qu’elle mange donc cette petite???

2693711474717490285

Des fruits et des légumes à toutes les sauces déjà, sauf l’aubergine, on se fait plaisir en fonction des saisons. En ce moment, elle mange beaucoup de tomates, courgettes, haricots verts, brocolis, carottes, oignons, fraises, pommes, poires, pêches et bien d’autres. Elle adore la soupe aussi, ce midi c’était soupe de fanes de radis/poireaux/pomme de terre, un succès.

Elle mange aussi des céréales. Oui oui. Mais il a fallu aller les chercher en magasin bio pour certaines pour éviter de toujours manger l’éternel riz/maïs. Elle adore le sarrasin, le millet, le fonio et l’amarante par exemple, un peu de quinoa parfois ou d’avoine sans gluten et on a déjà une jolie palette. Sous forme brut ou bien de pâtes sans gluten, de farine, de flocons, de cracottes, …

Pour les légumineuses, c’était un peu plus difficile jusqu’à maintenant. Mais elle commence à bien tolérer les pois chiche, notamment en farine ou sans la peau, les lentilles corail et même les lentilles vertes à petite dose.

Un peu de viande, essentiellement, du poulet, du lapin, du porc et un peu d’agneau. Une cuillère à café une fois tous les deux jours environ, parfois un peu plus.

Pour les matières grasses, on remplace par du végétal, de l’huile d’olive, de colza, de tournesol, d’arachide et de coco, des purées d’oléagineux (purée d’amande ou tahin par exemple) et par des crèmes végétales pour remplacer la crème fraiche, la crème de coco beaucoup, riz, amande ou millet par exemple.

Pour les produits laitiers c’est très limité, du fromage ou des yaourts 100% brebis, sachant qu’elle ne mange jamais plus d’une cueillère à soupe de yaourt, pour le fromage, ça dépend les marques, elle n’est souvent pas super fan du fromage de brebis.

2839411474717632365

J’ai récemment fait des lasagnes, avec les feuilles à base de riz/mais, des épinards, des oignons et des tomates, du fromage frais de brebis et de la crème de coco, et ben c’était pas mal du tout! Et assez rapide à faire.

Pour l’anniversaire de minus première j’avais fait un bavarois au fruits, à base de crème de coco et d’agar agar, inspirée du blog d’Au vert avec lili, un blog vegan, comme celui d’Antigone XXI qui proposent des recettes sympa qui font de bonnes alternatives.

Parce que pour le coup, les produits industriels sans allergènes, on oublie un peu pour le quotidien, c’est soit très cher, soit inexistant, soit pas bon.

Alors on achète du chocolat bio sans soja ou des gâteaux les recettes de Céliane de temps en temps et sinon je fais maison, j’achète fruits et légumes le samedi au marché chez le maraicher local ou surgelé, je fais des courses en magasin bio ou sur internet (greenweez, bébé au naturel) pour le sans gluten et le reste sur ooshop (carrefour qui livre à domicile) ou Lidl. La note est souvent un peu salée quand même à la fin du mois, plus qu’avant, c’est certain. Bizarrement, les céréales sans gluten et les yaourts et fromages de brebis coutent plus cher qu’un paquet de pâtes ou un yaourt au lait de vache… Et minus première et Batpapa mangent eux toujours un peu de produits industriels (type gâteau, pain de mie, gnocchi, …) donc ça n’allège pas l’addition.

Il n’a pas été évident de changer complètement sa façon de manger au début, mais maintenant tout roule et Chabidou mange très varié et équilibré quand même. 🙂

PS: les assiettes sur les photos viennent d’Ikea pour les rondes et celles en forme de pomme sont de marque munchkin. 🙂

Hanh

Quand la nuit crie

983671img20160909142116

Elle avance lentement, cheminant difficilement le long du couloir éclairé d’un seul faisceau de lune. Elle tangue, perd l’équilibre, le retrouve, continue péniblement, il n’y a pas de raison qu’elle n’y arrive pas. Le réveil fut brutal, mais elle ne se rappelle plus trop pourquoi. Une histoire de froid peut être, de peur, de besoin de chaleur ou de réconfort, de l’acide qui remonte dans sa gorge. Ou du feu qui couve au creux de son estomac. Ah oui, peut être est ce dû à hier soir. Ce truc nouveau était trop beau pour être bon pour elle.

Un objet brille un peu plus loin, ce couloir semble interminable, mais attiré comme un papillon de nuit, elle change de direction et s’approche d’une démarche hésitante.

Elle essaye de s’accroupir, finissant les fesses au sol, ce truc, brille, hypnotique. Il est là, juste là, elle le touche du doigt, le caresse, le ramasse, le couve, le frappe, le goute et le jette. Elle sait ce que c’est, et maintenant qu’entre ses mains, privé de la lumière de la rue, il ne brille plus, il a perdu son attrait.

Mais quelque chose arrive.

Il fait nuit, il n’y a pas de bruit, quelque chose dans son corps ne va pas, elle veut retrouver sa chambre. Alors elle prend le couloir dans l’autre sens. Finalement, s’arrête et attend qu’un sanglot la délivre de son malaise. Elle pleure. Bruyamment. Appelle. Cri. Elle a mal, elle est mal, elle ne veut plus être seule, elle a besoin de chaleur, de quelqu’un de connu, maintenant.

Voilà qu’elle l’a entendu, l’a vite retrouvé. Elle la prend dans ses bras, la berce doucement, murmurant des paroles de réconfort. De la douceur, des gestes qui disent plus que des mots et la voilà apaisée, sombrant de nouveau dans le sommeil avant d’avoir atteint le lit où elles finiront la nuit ensemble.

Elle se réveillera encore, manifestant son inconfort. Tétera un peu, se blottira contre eux et ira vite beaucoup mieux.

Maman elle, s’enivrera de l’odeur de son tout petit, profitant de ces moments de répits pour essayer de se reposer entre deux cris.

Une nuit singulière parmi toutes celles qui lui ressemblent pourtant, tant.

Tout ça pour un morceau de pain.

Hanh

Joyeux anniversaire Chabidou!

76494013087416102098570337667056142248538948105646n

Un an de bonheur décuplé.

Un an de nuits incomplètes.

Un an que tu as fait de Minus première une grande soeur.

Un an de câlins et de pleurs.

Un an que tu es née, ma minus aux cheveux clairs.

Avec tes allergies toujours trop présentes, tes maux au bidon, tes vomitos en jet, tes cacatomiques, tes hurlements en pleine nuit.

Avec ton sourire qui nous fait fondre.

Tu rends ta soeur chèvre et elle te le rend bien.

Tes signes avec tes petites mains pour nous faire comprendre que tu en veux encore, que non décidément les compotes c’est pas ton truc. 

Les dodos sur ton matelas par terre, parce que tu n’aimes pas les barreaux. Les dodos dans notre lit parce qu’entre papa et maman c’est tellement mieux. 

Les pitreries et à deux c’est encore mieux. 

Tu détales sur les fesses, véloce et déterminée. Mais pour l’instant, marcher ça n’est pas une priorité. 

Un an de bonheur lacté. 

Un an de bébé porté. 

Les bêtises sont une seconde nature pour toi. Du jeté de brocolis volant au machouillage de papiers importants ou de trucs non destinés à être mangé, si elles n’existent pas tu les inventes, mais avec un sourire ou un éclat de rire, que te dire?

Tu sais ce que tu veux et tu sais l’obtenir. 

Tu es une future artiste, les feuilles ne sont jamais assez grandes pour contenir ton art.

Et ce soir pour fêter ça, ce sera crêpes party! Sans lait, sans oeuf et sans gluten. Toujours plus loin dans les expériences culinaires! Have fun! 

Mon petit Chabidou d’amour, Joyeux anniversaire! 

278067img20160502093154

Hanh

Deux petits minus plus tard 3/3

3/3

Encore un réveil bien matinal, toujours à 5h30. Pourtant on les a bien crevé la veille, mais rien n’y fait. 

Le musée ouvre à 10h, mais on part vers 9h, et on s’arrête dans un pub, oui encore! \o/

Minus première prend des tartines avec an orange juice with a straw. Et même que la dame m’a compris! HUHU. Et Papa Bat un sandwich qui doit regrouper toutes les protéines disponible dans le restaurant. Saucisse, bacon, oeuf, pudding en tête. Avec une demi tonne de mayonnaise. #ladietetique 

On se rend donc au musée d’histoire naturelle de Dublin. L’entrée est gratuite comme beaucoup de musées dublinois. 

Un WAHOU de minus première quand elle rentre dans le musée nous confirme que nous avons eu raison de l’y emmener. Elle ne sait plus ou donner de la tête. Le rez de chausser est consacré à la faune Irlandaise. Avec des squelettes d’animaux, de grands cerfs disparus en passant par de petits poussins. Elle s’extasie devant chaque animal, s’inventant de nouvelles histoires en contemplant les vitrines. 

Bon, on a passé les détails du comment du pourquoi de la taxidermie. Du, tu sais les mignons petits poussins avec leur maman et leur papa ont été tué pour être empaillés, afin de pouvoir rester toujours aussi jolis et ne pas finir en un tas de vers putrides et suintant. Nous en sommes restés a: tu reconnais cet animal? Et tu penses que ce squelette appartient à qui? Oh regarde comme cet éléphant et cette girafe sont immenses! 

Pour être impressionnant, certains animaux l’étaient vraiment pour le coup. Le squelette de baleines accrochées au plafond, les squelettes de cerfs disparus géants. Les éléphants, girafes, singes, phoques ou loups, plus vrais que nature. Ca en impose, on peut les regarder de vraiment tout près. Et l’étage est somptueux. 

D’ailleurs, pour une fois, minus première était d’une humeur joyeuse et papillonait avec des étoiles dans les yeux dans les allées. On a du faire le tour au moins trois fois et pris tous les escaliers possibles, avant de la convaincre qu’on avait vu le principal et qu’on allait peut être aller chercher à manger maintenant. 

Sa bonne humeur à peine entamée par la marche qui nous attend, nous nous arrêtons dans un bar à salades (Chopped, présent un peu partout en centre ville), ou elle peut choisir ce qu’elle veut mettre dedans. Puis on retourne la manger à l’hôtel ou elle n’en veut évidemment plus. Se gavant de fruits secs, elle n’en touchera pas une miette… 

Après la sieste des minus, nous décidons d’aller faire un tour au musée de l’archéologie et d’en profiter pour faire un tour dans la boutique du musée (j’adore les boutiques des musées :o). 

Nous avons fait un tour rapide du musée, sans s’attarder, en plus il y avait des momies qui ont un peu refroidi minus première, elles étaient pas vraiment esthétiques faut bien l’avouer, bien que super bien conservées. Elle a pu voir de nouveaux bateaux, des épées, des vêtements anciens et des bijoux en or qui ont attiré sa curiosité. Quand nous sommes tombés sur une salle consacré à la religion et à des reliques, elle a commencé à poser des questions. Mais j’ai un peu séché pour y répondre. Certaines étaient fastoches. Du genre, c’est qui la dame avec le bébé maman? La vierge marie et son bébé, Jesus. Et le monsieur maman? Jesus aussi, devenu adulte! Pourquoi il pleure et il est accroché et il a du sang? Euh (ça se corse). Et ça c’est quoi? (parlant d’une relique quelconque). Bon ok, après ça, j’ai essayé de faire court et ça ne voulait plus rien dire. \o/ Sachant qu’on passait de salle en salle et que j’avais pas suivi toute la chronologie du truc (entre ça, les momies et les vikings) et que pour elle avant aujourd’hui c’est hier. 

 Du genre, tu sais l’église, là ou on a fait baptiser Cérès? Et bien, c’est un lieu ou les gens qui croient en Dieu, viennent prier et se recueillir, et là c’est des objets qui servaient à ça. En encore plus embrouillé. Et l’homme qui se bidonnait se gardant bien de m’aider. —‘ Bref, je crois qu’elle n’a rien compris. Sauf que la dame et son bébé avaient le droit à plein de statuts. 

Pour essayer de la situer, je lui ai dit que c’était des trucs très très vieux et des gens morts depuis très très longtemps, bien avant nous. Encore plus vieux que mamie et papi, oui. Mais qu’elle pourra toujours leurs demander s’ils ont connu les vikings. 

Après le musée et la boutique, il n’est pas encore très tard, alors on part faire un tour de l’autre côté de la Liffey (la rivière qui traverse Dublin), j’en profite pour acheter une glace avec un flake (un chocolat) à Minus première. Ca doit être son deuxième moment préféré du séjour et je suis la plus merveilleuse des mamans. Un peu moins quand je la traine à Penneys (magasins de fringues cheap). Même si j’ai regagné quelques points en lui achetant un tee shirt et une brosse à cheveux. 

On retraverse enfin la Liffey pour aller chercher à manger. On passe par le lieu ou tout à commencé, le bar Fitzsimmons, rencontre avec leur papa. *Moment émotion.* Minus première n’en avait rien à faire et nous avons donc continué notre route. Pour changer, ce sera hamburger frites ce soir, mais dans un petit bui bui qui fait des bons trucs, avec de la vraie viande et des buns sans lait et sans gluten si on veut. HUHU MAMAN VA SE GOINFRER!!!! 

Voilà encore une journée bien chargée qui se termine et le lendemain, le retour est déjà annoncé! 

Le temps de se lever et de préparer les affaires, il est encore bien tôt, alors on va profiter une dernière fois du parc St Stephen green, Minus première court après les pigeons et on a tout le parc de jeux pour nous. Après avoir fait un nombre certains de tours de toboggan et de la balançoire, les magasins sont encore fermés et avec toutes les affaires, on abandonne un peu l’idée de faire les boutiques de touristes. Minus première râle, elle a faim, elle veut pas rentrer, elle veut pas marcher. Pour changer. 

On va prendre le bus pour aller à l’aéroport, qui n’a d’express que le nom. Dans ce sens, on a l’impression qu’il met une éternité à sortir de cette ville. On va s’enregistrer, on passe les contrôles, et comme il y a une boutique de souvenirs dans l’aéroport, on en profite pour jeter un oeil. Oui, sauf que minus première est fatiguée et ronchon… Je lui dis de choisir un aimant. Elle en choisit un et le trimballe avec elle le temps que je regarde d’autres choses. Elle joue avec, ou plutôt essaye de le faire tenir sous son menton, puis sans les mains, je lui explique que c’est fragile, que je peux le porter, elle proteste véhément, et ce qui devait arriver arriva, elle tombe l’aimant. Evidemment le mouton perd ses pattes… Je le refourgue discrètement à papa Bat pour qu’il le planque quelque part et on fait comme si de rien n’était. Mais Minus première veut un autre mouton, sauf qu’elle a pété le dernier. Evidemment. On continue notre tour et Chabidou repère un petit mouton en peluche qu’elle essaye vainement d’attraper pendant que je regarde un tee shirt. Et comme nous avons déjà acheté deux tee shirts à Minus première, je décide de lui prendre la peluche. Crise. Hurlement. Roulage par terre. Minus première VEUT LE MOUTON!!! Tu as déjà eu deux tee shirt et tu as choisi un autre aimant. La peluche est pour Chabidou, mais je suis sure qu’elle voudra bien te la prêter. De nouveau crise de larmes, rattrapage du deuxième aimant au vol. On sort de la boutique en laissant papa Bat aller payer. 

Il est l’heure du repas, et il y a un Burger king, comme on ne change pas une équipe qui gagne, on propose à minus première des frites et un burger pour calmer les tensions. Elle n’en veut pas. Boude. Pleure. Ne veut pas donner la main. Veut porter l’aimant rescapé. Je la traine presque, mais on y arrive. Finalement, elle se laissera tenter par quelques frites avant d’apercevoir des jeux et de retrouver le sourire, du moins avant que nous ne montions dans l’avion. La suite se passera dans une ambiance un brin électrique ou tout sera prétexte à chouinerie. LE BONHEUR! Elle perdra sa main dans la manche de son manteau et laissera de véritables sanglots nous montrer combien la situation est critique. Elle hurlera sa faim et sa soif à qui voudra l’entendre dans l’avion. Roulera par terre encore une fois pour montrer son mécontentement et finalement, retrouvera un peu de son calme avec la promesse d’un yaourt à la fraise quand on arrivera chez mamie (mais perdra malheureusement encore une fois sa main dans la manche de son manteau). 

Dans l’ensemble, ce fut chouette! Bien que Minus première soit un peu fatiguée/fatigante, tout le monde à quand même réussi à profiter de ce chouette voyage! Et on en retire de bons souvenirs finalement. :p Quelques ajustements sur notre planning initial pour permettre aux minus de profiter aussi du séjour et du coup, ce fut trop court! 

Et vous vos derniers voyages avec vos enfants qui vivent leurs émotions plus fort que des tempêtes tropicales, c’était comment? 😀

Hanh

Le salon des allergies alimentaires SAAPS

En fait le salon des allergies alimentaires et des produits sans.

Chabidou a plein d’allergies. Elle est allaitée, donc je fais aussi des évictions. Un peu moins que tout ce qu’elle doit éviter, mais quand même. Je cherche donc toujours de nouvelles recettes adaptées à Chabidou qui grandit et mange de plus en plus de choses, pour varier un peu les plaisirs! Je cherche aussi une recette de gâteau d’anniversaire sans produits laitiers, sans soja, sans gluten, sans oeufs, parce qu’elle aura bientôt un an. 

C’était l’occasion rêvée de faire de nouvelles découvertes. Une chose est sûre, je ne suis pas déçue. 

C’est un petit salon, enfin tout est relatif, mais, il n’était pas énorme. Suffisamment cependant pour que nous y passions deux bonnes heures avant manger et en tout au moins trois heures. Mais finalement, je n’ai pas vu le temps filer! 

Il n’y avait pas trop de monde, il restait agréable de circuler et à part sur un ou deux stands, il était facile de papoter avec les représentants des marques. 

En arrivant, on vous donne un tote bag en coton avec des brochures, le plan du salon, deux paquets de gâteaux et le catalogue du salon. 

163716img20160409152157

Il y a des petites tables avec chaises mis à disposition par ci par là, donc à peine arrivé, on s’installe sur une table parce que Chabidou à un petit creux. On en profite pour jeter un oeil rapide aux brochures et catalogue et ensuite en avant! Au milieu du salon, il y a un théâtre culinaire, avec un grand écran pour suivre ce qu’il se passe, le programme est dans le catalogue, mais on ne s’arrête pas trop. 

On commence par un stand avec des épices, des risottos et autres mélanges tout prêt, ça à l’air sympa, mais alors la dame n’a rien d’avenant, et franchement, ça ne m’a pas donné envie d’en savoir plus. —‘ Au suivant donc.

Le premier stand qui nous fait de l’oeil c’est celui de la Mandorle. Du lait d’amande en poudre. On en goute au chocolat, à la noisette, ou encore à la chataigne et c’est aussi bon que les boissons végétales en briques que j’achète régulièrement. Mais l’avantage c’est qu’on ne reconstitue que ce qu’on a besoin et qu’on a pas besoin de faire un gâteau quand Minus première à finalement décidé qu’elle n’en voulait plus cette semaine. —‘ Pratique donc! J’ai craqué sur la version chocolatée, elle n’est pas sucrée, donc on la sucre à notre guise et c’est finalement pas plus mal. J’en ai ramené un pot à la maison, vous imaginez bien. Ils ont aussi des laits infantiles, céréales et tout le reste, mais encore une fois, personnellement, ça nous intéresse pas trop. 

814580img20160409110520

Dans les autres marques coup de coeur, on va commencer par le meilleur hein. On retient ensuite des glaces! Sans lait, sans soja, sans gluten, avec des saveurs exotiques, atypiques, addictives même. Un nom imprononçable qu’on a un peu de mal à retenir, mais on se souvient du gout et on se rappelle qu’on peut les trouver sur Paris. :p Les glaces Professor Grunschnabel (amis Alsacien, ça vous parlera peut être plus qu’à moi!). J’ai gouté la glace Madagascar Matcha, avec un vrai gout de thé matcha bien prononcé, mais super frais. La Chococolate, avec ce petit arrière gout d’orange inattendu, mais qui passe bien. La framboise Extase, du mioum à l’état pur. La mama Mango Maracujà, une explosion exotique! En tout il y 17 parfums, vendus dans plusieurs endroits à Paris, j’ai envie de vous dire que je vais allée y faire un tour sous peu! Elles sont certes pas données, mais crémeuses pour les glaces et fraiche et fruité pour les sorbets avec ce petit gout d’y reviens y, que ben, une fois de temps en temps, on a bien le droit! C’était le gros coup de coeur, vous l’aurez compris. D’un autre côté, m’acheter avec des glaces que je peux manger, c’était bien vu. :p

Ensuite Kokoji et son muesli croustillant, cru et sans gluten. Là aussi, c’était surprenant mais super bon. A base de graines de sarrasin prégermées, c’est croquant, sain et bon. Je ne mange pas souvent de céréales, mais pour ceux qui en mangent souvent c’est une super alternative, gouteuse en plus. 

Biercors nous a aussi agréablement surpris. Avec une limonade au citron rafraichissante, pas trop sucré et qui pique juste comme il faut. Des graines germées étonnantes (oui, il y a eu pas mal de trucs étonnant, pour un non initié du moins. :p), qui dévoilent un gout intéressant quelques secondes après mastication, ça doit être sympa dans des salades et elles se conservaient jusqu’à 2 ans après ouverture.

615031img20160409152426

Biscru. J’ai acheté quatre paquets de crackers crus, je crois que ça suffit pour dire que ça m’a plutôt plu. Les salés plus que les sucrés d’ailleurs, j’ai préféré la texture et les mélanges. Mais en encas ou à l’apéro c’est vraiment sympa. Et l’avantage du cru, c’est de conservé le maximum de nutriments. En plus d’avoir une liste d’ingrédients sains et gourmand. J’AIME! 

Perl’amande et la Noiseraie production avec son stand de pâte à tartiner! Chokénut, Chocolinette, tout le reste de la gamme, en plus des purées d’oléagineux divers. Histoire d’être sûre que c’était toujours aussi bon, je me suis bien évidemment dévouée pour gouter. Je préfère celles au chocolat plutôt que celle à la noix de coco, mais elles sont toujours au top. 

Ma vie sans gluten et le Pain des fleurs. Deux marques ou je trouve quelques produits sans soja, sans rien ou tout et pas mauvais. Surtout le pain des fleurs, devenu un incontournable de mes placards et de nos repas. J’ai pu gouter la version à l’oignon que je n’avais jamais osé acheter, qui a un gout assez prononcé, pas mon préféré pour le coup. Et la version au Souchet qui fut une très bonne surprise, assez douce voir presque un peu sucré, j’en rachèterais! 

Les recettes de Céliane qui font des tartelettes à la framboise juste à tomber. J’ai découvert que sans oeufs, sans gluten, sans lait et sans soja, ils ont aussi quelques recettes de gâteaux secs qui ont l’air sympathique! 

RRRAW, ca claque comme nom. C’est du chocolat cru et bon! Je me suis laissée tenter par une tablette de chocolat cru au 7 épices qui coute un peu les yeux de la tête, mais qui les vaut en bouche quand même un peu. Ils ont par contre une spécialité de truffe au chanvre qui a euh, comment dire, moyennement convaincu mes papilles. M’enfin, les autres parfums rattrapaient celui là sans problème. On a pas trop rechigné à faire les gouteurs si vous voulez. En plus les représentantes de la marque sur le salon étaient super sympa et en papotant un peu, j’ai peut être une piste pour un gâteau sans rien, mais bon. A suivre! 🙂 

Sol Semilla, une marque de « super aliments » . J’avais entendu parler de la spiruline, riche en fer et en plein d’autre trucs. Alors je me suis laissée tenter par le petit jus pomme/acérola/spiruline qu’on me proposait de déguster, à l’allure plutôt vaseux avouons le, mais au gout fruité et étonnement très bon. Du coup, j’ai acheté un petit sachet de spiruline, riche en fer et en micro nutriment, on verra bien ce que ça donne! Là aussi, l’accueil et les conseils étaient parfaits! 

Thank you my deer, un joli nom pour un coffee shop qui propose des préparations de gateaux et produits des petites douceurs sans gluten et sans lactose sur Paris. Et qui cherche des solutions et des alternatives aux ingrédients allergènes qu’il peut y avoir dans leurs recettes. On aime! 

AllergN qui a pensé à des produits pour signaler à tous, les allergies des enfants de façon ludique, mais voyante. Sous forme de bracelet, badges, pin’s, étiquettes, … A voir si Chabidou traine toujours ses allergies à son entrée à l’école… 

163348img20160409122353

On a mangé au food corner, au stand Gentle gourmet, un wrap crudités houmous sans gluten pour moi, ma foi fort bon, très bien assaisonné, bien que le pain du wrap lui même soit un peu bourratif. Ils ont un restaurant à Paris il me semble, Vegan. 🙂 

Il y avait bien d’autres stands, avec des marques très connues, comme Schär, Genius, Eat gluten Free, Bio Révola, valpiform et d’autres moins connues (avec un truc dégueu, que j’ai mangé sur un des stands, ils ont essayé de faire passer ça pour une fève de cacao enrobée de je ne sais pas quoi, mais alors, BEURK!), mais je n’ai cité que mes coups de coeur et ça fait déjà pas mal! 🙂

En bref, il y avait beaucoup de marques dédiées au sans gluten, avec Schär en tête de liste, mais beaucoup contie559570img20160409112733nnent soit des produits laitiers (du beurre en général), soit du soja, soit des oeufs. Donc pas forcément adapté à Chabidou. J’ai trouvé mon bonheur chez les marchands de produits crus en gros, à quelques exceptions prêt. Un peu dommage de s’être autant concentré sur le sans gluten au détriment des autres allergies, mais je pense que tout le monde à quand même pu trouver son bonheur à un endroit ou un autre du salon. L’ambiance était sympathique et les conférences avaient l’air intéressantes, mais j’avais Chabidou avec moi, donc nous n’avons pas testé. En plus, le tour du salon nous a pris pas mal de temps finalement. Et sur le Théatre culinaire au milieu du salon, ils préparaient du poisson au moment ou nous sommes passées, donc on ne c’est pas arrêté non plus! Le catalogue rassemble quelques recettes qui ont l’air sympa et était très bien fait. Un salon qui j’espère sera renouvelé!

Certains d’entre vous suivent un régime d’éviction pour une raison ou une autre ici?  

Hanh

Bricolage de 1er avril!

Du coloriage, des gommettes, du collage et des lettres en folie! Sur le thème des poissons bien sur! 🙂

Pour ça nous avons eu besoin de papier, de colle, de ciseaux de crayons et feutres, d’une planche de jolis stickers poissons, de gommettes et voilà.

137970img20160331163116

Les super aquariums surpeuplés, avec un fond sableux. Ou bien Minus première à voulu essayer de les faire cuire. \o/

644172img20160331175334

On colle les poissons dans l’eau, on retrouve les lettres pour écrire son prénom et on suit le modèle pour réécrire le mot poisson. Encore des poissons maman! Un gros! Encore un et après un petit, non, deux petits (esclavagiste de maman! )

347132img20160401142253

Et pour le dernier, la consigne était de coller les écailles sur le poisson et les bulles à l’extérieur. 🙂

Des activités simples et économiques pour occuper les minus pendant les jours de pluie!

 

En parlant poisson, on revient de chez l’allergologue avec Chabidou. Les tests du soja et du lait sont toujours positifs. Et les patchs de poissons étaient aussi positifs. :/ On a de nouveau rendez vous dans 3 mois, voir si cette allergie pourrait être dangereuse si Chabidou mange du poisson, en la testant avec les prick test (les petites piqures sur le bras) cette fois. Affaire à suivre donc, mais on est pas sortie de l’auberge… Et j’aimerais bien que se soit un poisson d’avril. –‘

D’ailleurs on va faire un tour au Salon des allergies le weekend prochain! J’espère qu’on y découvrira de chouettes trucs à manger. 😀

 

Hanh

 

Des nouvelles du beau temps

Chabidou va avoir 11 mois, et ça picote un petit peu. 😮 Bientôt 1 an bon sang! 

327641img20160318164059

Elle se met debout et marche en longeant, tables, canapé et bibliothèques.

Elle hurle et grogne dès que quelqu’un s’approche du jouet qu’elle a décidé de s’approprier.

Elle fait des bisous et des câlins à qui en veut.

Elle dort sur un matelas par terre à côté de notre lit (allo enfance en danger ^^), parce qu’elle refuse de s’allonger dans un lit à barreaux ou parapluie.

Elle mange tout plein de légumes et de cracottes (du pain des fleurs en fait, pour être exacte), des fruits en morceaux aussi, mais les compotes c’est un truc qu’elle ne trouve que moyennement à son gout.

Elle sait faire comprendre quand elle veut les bras. NON PAS CEUX DE PAPA! Ceux avec les seins. Ou inversement, ne veut pas quitter les bras de son père pour aller manger ou dormir.

Et toujours une serial téteuse.

Se réveille toujours la nuit.

Maitrise le au revoir avec la main, mais proteste véhément quand on laisse Minus première à l’école le matin.

Adore manger les trucs qu’elle trouve par terre, surtout si ça n’est pas comestible.

Elle aime pousser des petits cris dans la cage d’escaliers et entendre sa voix résonner.

Elle se bidonne des pitreries de sa soeur. La fait hurler en lui chipant ses doudous.

Grandit un peu trop vite selon sa mère.

279638img20160327100437

Minus première, elle, se rebelle.

Se roule par terre.

Répond comme une ado.

VEUT QU’ON LAISSE LA PEAU SUR SA POMME!

Fait des gommettes en folie.

Adore toujours plus le chocolat.

Demande discrètement à papa quand maman a dit non.

Redemande 10 fois à papa des bonbons et obtient satisfaction à chaque fois et ne s’embête plus à voir avec cette rabat joie de maman.

Veut dormir dans un sens à la sieste et dans l’autre sens la nuit ou inversement, tête aux pieds, pieds à la tête.

S’arrange pour faire caca la nuit pour ne pas avoir à le faire aux toilettes. Maman se lève donc la tête directement dans le caca et change des draps tous les jours.

Elle chante des chansons en entier et maman craque (et n’a pas le droit de chanter, c’est ELLE qui chante).

Elle n’a pas de talent pour le graphisme, mais te met une branlée en puzzle et au memory.

Elle a plein de copains à l’école et aime toujours autant y aller.

Elle cueille deux pâquerettes le matin pour le maitre/la maitresse (suivant le jour) et Marie, l’atsem.

Elle adore aller chez papy/mamie et voir les cousins.

En ce moment, si on lui demande qui elle est, elle répond: Le printemps!

Elle crie dans l’escalier dès que la porte d’entrée s’ouvre, accompagnant merveilleusement bien sa soeur (coucou les voisins!).

Devient de plus en plus autonome et grandit un peu trop vite selon sa mère.

Elles me rendent dingue. Je les aime d’amour! 

Hanh

Previous Older Entries