Dessins animés pour minus

Vous saviez qu’il existe de mauvaises mères qui font regarder la télé à leurs petits minus, parfois de même pas trois ans! J’vous jure, au bucher!!!!

Lapidez moi, c’est mon cas.

Les filles regardent la télé le weekend, elles prennent leur petit déjeuner devant les zouzous sur la 5, « Hey Ouah Ouah » les met en transe ou devant un dvd et parfois même, elle regarde encore un dessin animé le samedi ou dimanche soir pendant que je fais à manger et que leur indigne de père joue sur le PC. Oui je sais, on ne se plaindra pas de leur échec scolaire certain, ni de leur hyper activité ou de leur insolence et crises diverses.

Je l’avoue, on aime bien aussi regarder des dessins animés avec elles et/ou avoir un moment tranquille.

Je vais vous livrer le petit top des dessins animés que les filles adorent. Pas beaucoup de Disney dans le lot, les méchants c’est pas beau et elles ont tendance à préférer des films ou personne ne meurt. Je dois avouer que je préfère.

982284monvoisintotoroaffiche

1- Mon voisin Totoro

« Deux petites filles, Mei et Satsuki, quittent la ville pour s’installer à la campagne avec leur père. Tout les émerveille : la nature, les animaux… et leurs nouveaux voisins… Elles découvrent en effet l’existence de créatures merveilleuses, les Totoro, drôles de personnages au ventre rebondi. Accompagnées de ces gardiens de la forêt, elles vont découvrir des passages secrets dans des arbres géants, voyager en « Chat-Bus » et faire pousser des graines magiques… »

Pas de méchant, pas de monstre effrayant, mais deux petites filles curieuses, quelques créatures attachantes et un soupçon de magie. Le film dure quand même 1h30, Chabidou ne regarde jamais aucun film en entier de toute façon, mais Minus première du haut de ses 4 ans, le regarde d’une traite depuis bien un an. Elle l’adore et le redemande régulièrement. L’histoire est simple et tout a fait adapté aux plus petits, il y a différends degré de lecture, si bien qu’il enchantera aussi les plus grands. C’est le premier film qu’elle a regardé en entier, sachant que nous n’avons que la version japonaise, bonus, elle compte et chante en japonais maintenant. \o/

2- Ponyo sur la falaise

« Le petit Sosuke, cinq ans, habite un village construit au sommet d’une falaise qui surplombe la Mer Intérieure. Un beau matin, alors qu’il joue sur la plage en contrebas, il découvre une petite fille poisson rouge nommée Ponyo, piégée dans un pot de confiture. Sosuke la sauve, et décide de la garder avec lui dans un seau.

Ponyo est aussi fascinée par Sosuke que ce dernier l’est par elle. Le petit garçon lui promet de la protéger et de s’occuper d’elle, mais le père de Ponyo, Fujimoto – un sorcier autrefois humain qui vit tout au fond de la mer – la force à revenir avec lui dans les profondeurs. Bien décidée à devenir humaine, Ponyo s’échappe pour retrouver Sosuke. »

Alors, celui là, c’est le préféré de Chabidou, pourtant il comprend quelques scènes un peu impressionnantes, notamment, les vagues personnifiées en poissons sombres et inquiétant qui viennent récupérer Ponyo. Mis à part ça, c’est une très jolie histoire, qui comme Totoro à plusieurs niveaux de lecture, je ne pense pas que Chabidou ait compris le plan un brin tordu de Fujimoto pour changer le monde, mais elle se concentre surement plus sur les deux petits protagonistes attachant et leur quête. Des bons sentiments et une belle histoire.

3- Kiki la petite sorcière

« A l’âge de treize ans, une future sorcière doit partir faire son apprentissage dans une ville inconnue durant un an. Une expérience que va vivre la jeune et espiègle Kiki aux côtés de Osono, une gentille boulangère qui lui propose un emploi de livreuse. »

Aucune scène impressionnante ici, on suit juste une petite sorcière, kiki et son chat Jiji (succès fou auprès des minus) dans sa quête pour devenir une gentille sorcière confirmée. Une petite fille qui vie des hauts et des bas, qui tombent sur des gens qui l’aident et la font avancer et d’autres un peu pimbêches qui la laisse dans l’incompréhension.

Encore un joli conte, avec une morale très intéressante pour les minus.

131041img20161205131354

En dehors de ce top trois qu’elles réclament le plus, on trouve quand même des Disney et des Pixar, notamment Nemo et Rio qui leur plaisent beaucoup, mais elles restent rarement devant tout le long du film.

Batpapa à montré « Dragons » à Minus première qui a bien aimé, malgré des scènes très limite pour son âge, je pense que vers 5 ans c’est mieux. Idem pour Le voyage de Chihiro, mais là c’est la faute de maman, elle l’apprécie quand même, mais l’histoire est un peu plus compliqué et l’univers un peu moins rassurant que Totoro par exemple.

L’âge de glace, Cars et Vice versa ont aussi réussi à capter l’attention de Minus première, sans qu’elle demande à les re regarder.

Il y a par contre des dessins animés qui ont fait un véritable flop, j’entends par là, La reine des neige, passé 2 minutes exactement, elles se barrent jouer à autre choses, même si minus première m’en parle régulièrement (merci l’école…) et aime bien le bonhomme de neige, elle n’accroche pas au dessin animé. Idem pour le Roi lion, qui la laisse de marbre et j’ai envie de dire qu’avec la scène des buffles c’est pas plus mal.

Un autre dessin animé qu’elles aiment regarder en boucle de temps en temps et qui est rapide, une vingtaine de minute, c’est « La planète des alphas », qui découle d’une méthode d’apprentissage de la lecture du même nom. Il est censé donner l’envie aux enfants d’entrer dans la lecture au travers de petits personnages, les alphas qui représentent tous une lettre de l’alphabet et qui ont des caractéristiques propre. Par exemple, Mr O aime faire des bulles et les choses rondes, et le Robinet ronchonne et rouspète.

Pour le réveillon du 31, Batpapa étant d’astreinte, on restera à la maison, et depuis l’année dernière ou peut être même déjà 2 ans, on a mis en place un petit rituel, on regarde un nouveau dessin animé en famille! Cette année, le père noël apportera donc aux filles, Panda petit panda et Le Royaume des chats, deux dessins animés des studios Ghibli, comme Totoro, Ponyo, Kiki et Chihiro, deux autres dessins animés qui promettent eux aussi d’être tout doux, adaptés aux âmes sensibles, aux rêveurs et aux coeurs d’enfants.

Y a t’il d’autres parents indignes dans l’assemblée? Et ils aiment quoi comme dessin animé vos minus?

Hanh

Prendre le temps

img_20160803_120547

Nous avons surement un peu oublié, ce que c’était que d’être bébé, enfant, pas trop grand. On a surement changé, évolué, laissé derrière nous un passé, parfois composé, pour prendre à bras le corps ce présent, imparfait, conditionné à ce qu’adulte nous devons affronter. Responsabilités, priés de ne pas se tromper, de bien faire, d’être droit, dans nos choix et nos routes. Prévoir le futur, fait d’impératifs aléatoires, du bon vouloir du destin qui nous échappe, en tentant de le cerner. Si bien qu’on avance, bringuebalant,  bon an mal an, entrainant dans notre route ces petits êtres qui n’ont pas du tout le même rythme, les mêmes besoins et qui ne comprennent pas très bien tout ces trucs de grands.

Dépêche toi, habille toi, ça fait trois fois que je te le demande, bouge un peu ton princier fessier, accélère la cadence. Nous ne sommes jamais au même rythme. Eux aiment prendre leur temps. Vivre l’instant présent et ce nourrir de maintenant. Nous sommes toujours happés par l’après, l’heure tourne, le soleil décline, et demain les conséquences d’une telle inconscience.

Plus qu’imparfait, le parent écoute parfois son enfant parler avec des si et des peut être, qu’ils eussent ensemble utiliser des préceptes commun, vite détourné par le grand dernier mot impératif de l’adulte qui sait. Le subjonctif instinctif des minus fut hâtivement évincé. Un peu, mais point trop n’en faut, le décideur décide, l’enfant suit, de gré ou de mauvaise humeur.

Et lui dira t’on avec une certitude dégoulinante de non sens, tu dois apprendre, aller contre ce à quoi tu tends.

Plutôt que de le laisser aller, découvrir avec emphase, apprendre avec allégresse et vivre dans un bonheur qui aura participé au passé, qui emplira le présent et qui imposera au futur d’avoir non pas une, mais des possibilités multiples et intenses d’avoir la vie qu’ils désirent.

Pourquoi est il si dur, d’aller contre notre nature d’adulte bien formaté, de rechausser nos yeux d’enfants, une tête qui sait qu’il y a des choses à faire, mais qui laisse la place aux petites choses, qui renoue avec les beautés simples, les petits trucs plus important que les soucis ou les ennuies.

Prendre le temps là ou il est, au moment ou il vous enjoint à le suivre et lui courir après pour les trucs chiants, après tout, on s’en fout, après on sera mort.

Hanh

Galère de spécialistes

237002img20161106110058

Il arrive parfois que nos chers enfants aient besoin de consulter des spécialistes pour divers problèmes. Minus première les cumuls un peu en ce moment, et j’ai eu l’immense joie de me rendre compte par moi même de ce parcours du combattant…

Il a fallu que je prenne rendez vous chez un ORL, une histoire d’amygdales hypertrophiées, de ronflements, de suspicion d’apnée du sommeil et de maux de tête. Comme nous en avions vu deux pour Chabidou et que clairement je n’avais pas envie de nous faire encore perdre notre temps, j’ai pris rdv avec celui qui avait réglé le problème de Chabidou. Il est loin et très demandé, mais il nous évitera peut être les écueils auxquels nous avons fait face avec Chabidou. 2 mois et demi d’attente pour ce rendez vous, mais il est fixé.

Ensuite l’ophtalmologiste, l’ophtalmologue? Je ne sais jamais, bref, là, les ennuis ont commencé. Je vais sur le site de la sécu, améli pour regarder ceux proche de chez nous. Mon premier appel est resté sans réponse. Ca commence bien. Deuxième appel, ah mais madame, on ne s’occupe pas des enfants dans ce cabinet, on a pas la place. Euh, d’accord… *bredouille un au revoir*. Encore, qu’il faille des machines adaptées ok, mais pas de place? WTF? Heureusement, le troisième appel fut plus heureux, j’ai eu rendez vous pour minus première un mois après l’appel. Bon le moins, c’est qu’il va falloir un deuxième rdv, parce que sur ce temps de rdv, le fond d’oeil n’est pas compris… Et pour savoir si la minus va avoir besoin de lunette, il faut lui faire cet examen… Donc nouveau rdv un mois après.

Nous avons pris ce rendez vous à cause (ou grâce) au dépistage effectué à l’école par la pmi. Qui nous conseillait vivement également de faire un bilan avec un orthophoniste.

C’est là que tout devient bien plus compliqué…

Il a ensuite fallu prendre rdv pour un bilan d’orthophonie, la maitresse de Minus première m’en avait déjà parlé en début d’année et ce fameux dépistage n’a fait que confirmer qu’elle en avait besoin.

Sauf qu’apparemment c’est une denrée rare par chez nous. J’ai passé au moins une vingtaine d’appels infructueux, appelant tous les orthophonistes de notre ville et de celles d’à côté.

La plupart des numéros aboutissaient sur des répondeurs qui m’enjoignaient à ne pas laisser de message, ou bien simplement qu’il n’y avait pas de place. Sur les répondeurs les moins hostiles, j’ai laissé mes coordonnées comme demandé et j’attends toujours qu’on me rappelle. Au CMPP ainsi que dans les plus gros cabinets, une secrétaire répond! Oh joie, enfin quelqu’un à qui parler. Au CMPP, ils ne prennent plus de rendez vous, il y a plus de deux ans d’attente… Pour les orthophonistes libéraux, on m’a bien fait comprendre qu’il n’y avait de places nul part, qu’il fallait rappeler régulièrement, certains m’ont dit, tous les deux mois, afin de peut être un jour avoir la chance de tomber sur une hypothétique place. On m’a conseillé de voir sur Paris si l’on voulait juste un bilan, qu’ils donnaient des rendez vous.

Sachant que pour un suivi hebdomadaire, ça n’est pas la porte à côté.

Bref, on a réussi à avoir un rendez vous dans un CMPP sur Paris en janvier. On attend donc ce premier rendez vous d’orientation, avec un peu de chance, on verra un orthophoniste avant la fin d’année scolaire… Mais c’est pas gagné!

Reste à reprendre rendez vous pour Chabidou chez l’allergologue, mais la encore, avec les vacances de fin d’année, il n’y a pas beaucoup de dates de disponibles, ça attendra surement le début d’année prochaine.

Avec un peu de chance, on s’arrêtera là niveau rendez vous!

Chez vous aussi c’est compliqué de joindre un orthophoniste?

Hanh

Bonsoir petit lapin

Un livre-activité en tissu, de la marque Lilliputiens. Les filles adorent jouer avec, idéal pour enfants de 12 mois jusqu’à, au moins 4-5 ans.

dav

C’est un livre qui se ferme par une fermeture éclair, avec une poignet pour pouvoir le transporter sans perdre de pièces. On suit un petit lapin en peluche, qu’on va balader au fil de l’histoire pour reconstituer sa soirée.

On commence dans la cuisine, c’est l’heure du diner, on peut mettre un bavoir au lapin et lui donner le biberon. Je trouve dommage que se soit un biberon, tous les enfants n’en prennent pas, les miennes les premières, une assiette de carottes aurait été plus opportune selon moi, mais exit le biberon, on cherche dans les placards, qu’on peut tous ouvrir et on lui fait à manger un vrai repas à ce pauvre lapin, le problème est résolu.

dav

Une fois repus, c’est l’heure du bain, direction la salle de bain. Lavabo, miroir, baignoire avec gant de toilette, serviette et pyjama, pot, brosse à dents et à cheveux, tout y est! L’enfant peut vraiment rejouer toute la scène au travers de ce petit lapin.

dav

Et voilà l’heure de se coucher. Petit lapin doit ranger ses jouets, on lit une histoire, on regarde la lune et on le glisse dans son lit avec son doudou. Ses parents sont prêts pour un gros câlin et petit lapin pour une bonne nuit! Chabidou aime bien le petit livre du soir, avec des animaux et leurs cris, elle s’empresse de crier KA! KA! (canard) quand elle le sort.

dav

C’est vraiment bien fait, un jouet livre de bonne facture qui est devenu un must à la maison. Des tas de petits trucs à ouvrir, scratcher, déscratcher, découvrir ou faire. Idéal pour développer le langage, se repérer dans le temps, comprendre l’enchainement d’événements et s’entrainer à la motricité fine. Le principe est top! Et malgré l’utilisation intensive, il est toujours nickel.

Chabidou adore déshabiller le lapin (mais n’arrive pas encore à le rhabiller seule) et Minus première l’aide à le rhabiller et joue le rôle de la maman lapin quand elle lit ce livre. Mignonitude assurée!

Le seul point négatif que j’ai pu trouver à ce super livre (outre cette histoire de biberon), c’est son prix, un peu moins de 50 euros hors promo. Si vous avez une super tata ou un père noël du tonnerre, ça peut le faire quand même, mais si!

Hanh

Le domaine de Chantilly

799649img201611111106471

Nous avons visité une partie du domaine de Chantilly vendredi. Il faisait beau, le froid était saisissant, et c’était férié.

Minus première aime beaucoup les châteaux, et son père et moi aussi. Nous sommes dans une région ou plusieurs sont splendides et facilement accessibles, alors on en profite! C’est l’occasion d’une sortie en famille, entre détente, patrimoine, balade et culture.

Visiter un château avec des minus d’un an et demi et 4 ans? Mais oui! C’est une super idée sortie pour tous les âges. L’année dernière nous avions visité Vaux le vicomte, Minus première avait juste adoré, et se souvient encore de ce drôle de lit d’époque, de ses statuts impressionnantes et de ces dorures enchantées.

Évidemment, on ne visite pas de la même façon avec nos minus que quand nous sommes seuls. Exit visite guidée et audio guide, pour le coup, elles sont encore petites et ne s’intéressent pas encore à l’histoire du lieu avec autant de détails. Elles adorent par contre ce concentrer sur ce qu’elles voient. Chabidou et les statuts d’animaux, sur les peintures gigantesques, sur ce tableau où un bébé est allaité, sur cette cheminée impressionnante, cette potiche colorée ou encore tous ces bébés (en fait des anges) qui la surplombait.

8180651479045430649Minus première elle, commence à poser des questions, s’intéresse beaucoup au mobilier, on met des mots sur ce qu’elle trouve beau, ce qui attise sa curiosité, on s’arrête quand elle observe, et on passe rapidement sur d’autres choses. On lui suggère d’observer certaines choses, regarde, c’est une mosaïque, tu en vois d’autres? Qu’est ce que tu vois? Comment c’est fait? Et sur ce mur, ce que tu regardes, c’est une tapisserie, ce n’est pas comme les peintures de l’autre pièce, tu vois, c’est du tissu et les dessins sont fait directement avec le fil. Là nous sommes dans une salle de musique, est ce que tu vois un instrument, tu en avais déjà vu avant des comme celui là? C’est une harpe. Et ainsi de suite.

Elle a été complètement subjuguée par l’immense bibliothèque, a voulu prendre des photos, observé avec attention certains livres et les sièges d’époque, a fait le tour au moins trois fois, observé un plan de Paris avec minutie, levée la tête, baissée la tête et j’ai vu ses yeux pétiller. Entrainant sa soeur par la main, elle lui montrait des choses et les gens n’étaient pas du tout gênés par ses deux petites tornades qui s’extasiaient parfois bruyamment sur les trésors que renfermaient ce superbe château, faisant même des commentaires très positifs en voyant leur intérêt.

2439351479045635536

La bâtisse ne parait pas aussi impressionnante d’aspect extérieur que certaines autres, mais l’intérieur est splendide, fait d’escaliers, de tours et de détours, les salles sont toutes pleines de merveilles et nous avons visité l’intérieur pendant plus d’une heure. Il faudrait certainement le double, voir un peu plus pour profiter pleinement de tous ce qui nous intéressait en tant qu’adulte, mais 1h sans temps mort pour deux petites filles, c’est déjà beaucoup.

Nous sommes donc ensuite partie en quête de nourriture.

Le restaurant situé dans le château est relativement cher, alors nous sommes allés dans les rues de Chantilly, situé à moins d’un kilomètre. D’ailleurs nous nous étions garés sur le parking payant (4euros la journée), mais nous avons trouvé une petite rue non payante pas loin de la rue du connétable, non loin du château et à deux pas des écuries. Finalement, nous nous sommes arrêtés au restaurant chinois, rue du Connétable, je vous le conseille, c’était à base de produits frais pour la plupart et bon. Et pour un prix bien moins cher que les restaurants plus traditionnels de la rue.

Sortie du restaurant, Chabidou qui commençait à s’énerver, c’est écroulée de fatigue dans mon dos et nous sommes partie visiter les écuries. Lieu qui comprend aussi le musée du cheval et la salle de spectacle, d’ailleurs le prochain spectacle à l’air assez chouette, mais il ne démarrait que fin du mois, pour une prochaine fois peut être. Minus première a aussi beaucoup aimé ce musée, voir l’écurie avec ses chevaux et poneys et voir un cheval travailler dans le manège. Chabidou c’est réveillée lorsque nous terminions la visite. Il était presque 16h, 1h30 à parcourir l’écurie et le musée, pour le coup on a pris le temps dans chaque endroit. Le musée était aussi intéressant pour les plus petits que les plus grands et personne ne c’est ennuyé.

1383031479045552609

Il restait encore une grande partie du domaine à visiter, notamment les jardins, mais il faisait froid, et Minus Première en avait assez, vu l’heure nous sommes rentrés tranquillement à la maison.

Le bilan de la journée était très positive, c’est une super idée de sortie en famille, si vous ne faites pas les jardins, c’est même une visite parfaite par temps maussade.

Outre le parking à 4 euros (évitable donc), le prix d’entrée pour tout le domaine est de 17€ plein tarif et 10€ en tarif réduit, avec ce billet, vous avez accès au parc, au château et aux écuries. Lors des spectacles, il existe un billet groupé qui comprend en plus le spectacle.

L’année prochaine, on essayera surement de visiter Fontainebleau.

Quels lieux culturels allez vous visiter avec vos minus?

Hanh

Appareil photo de grand pour petits minus

Noël approche de plus en plus, je vous partage une idée cadeau qui a beaucoup plu!

Je vous parle du cadeau d’anniversaire que Minus a reçu pour ses 4 ans. Un appareil photo Nikon Coolpix S33. Rose. Oui, rose, elle voulait rose, nous sommes faibles, nous avons cédé. Il coute environ 90-100€ (un très beau cadeau donc).

417810img20161105145903

J’ai arpenté les forums, les comparatifs, les avis divers sur plein de sites, pour m’arrêter sur ce modèle. Batpapa qui avait de son côté fait quelques recherches est rapidement tombé d’accord avec moi.

Anti choc et water proof, on va dire que c’est le minimum vital pour espérer qu’il survive quelques mois entre les mains d’un minus curieux et parfois inattentif. L’objectif est protégé par la coque et inaccessible aux petits doigts gras et ravageurs.

Il est aussi simple d’utilisation, minus première ayant 4 ans et n’étant pas super coutumière des objets électroniques, on a voulu aller au plus simple. Sur le dessus, on a un bouton on/off, un bouton pour prendre les photos et un autre pour filmer.

341469img20161105145912

Sur la face arrière, l’écran d’assez bonne taille et de qualité assez correcte pour regarder photos et vidéos. Un bouton facile à repérer sert à ouvrir la galerie et y naviguer avec les boutons gauche droite n’est pas trop compliqué non plus. Minus première a très vite compris les fonctions de base, et est autonome pour allumer, éteindre, prendre et regarder photos et vidéos.

Il y a d’autres petites options qu’elle n’utilise pas encore, des filtres pour prendre les photos, les supprimer, ou les modifier avec des petits cadres ou autocollants à ajouter aux photos. J’ai essayé de lui montrer au début, mais elle n’avait qu’une idée en tête, prendre le plus de photos et vidéos possible. Donc j’ai laissé tomber et pour l’instant, elle s’en tient aux fonctions de base.

Nous n’avons pas non plus eu l’occasion de prendre des photos sous l’eau, je compléterais mon avis quand on aura testé. J’ai vu par ci par là que c’était assez sympa.

863563img20161105113716

Par contre, on a testé les chocs et chutes. Ca va faire deux mois qu’elle s’en sert régulièrement, elle a déjà fait environ 300 photos et videos quand même. 😮 Et il est dans un état nickel, il marche toujours aussi bien, aucun problème en vue. Alors il n’est pas tombé du troisième étage non plus, mais plusieurs fois de hauteur d’enfants ou cogné contre un mur sans dommage.

Il faut penser à prendre une carte SD assez conséquente. Le minus aime prendre des vidéos. De longues vidéos qui prennent de la place. Et le minus n’apprécie pas trop qu’on efface ses photos, même les très floues. ^^

Mais à force d’en prendre, elle c’est améliorée et arrive maintenant à cadrer à peut près ce qu’elle souhaite photographier et à ne pas trop bouger. Elle a même pris de très jolies photos, en mode ninja et c’est drôle de regarder de temps en temps les photos qu’elle a prise, de sa hauteur, de son point de vue.

137176dscn0224

Chabidou, modèle préférée de Minus Première

On a quand même instauré quelques règles. Car sa promptitude à dégainer l’objectif était un peu trop vivace.

Fais un sourire maman! CLIC

Maman sur le trône, maman sous la douche, papa en slip en train de s’habiller, les fesses de Chabidou en train de faire pipi sur le tapis de la salle de bain.

Bref, on ne prend pas en photo les gens tout nu, à moitié tout nu ( sauf en maillot de bain) ou dans des endroits comme les toilettes ou la salle de bain.

dscn0336

Passé ces petites précisions nécessaires, elle a pu poursuivre sa frénétique nouvelle passion avec bonheur.

Contente de le lui avoir pris, elle adore et s’en sert souvent.

Hanh

Les minus fabriquent un jeu de tri

Hier avec les enfants nous avons fabriqué un petit jeu de classement/tri d’inspiration Montessori. Simple et rapide à réaliser, le fabriquer à autant amuser les enfants que de jouer avec. A faire avec des enfants de 2 à 4 ans environ.

2064491478263289052

Il nous a fallu:

  • Une boite d’oeufs
  • Du carton
  • Des gommettes de couleurs
  • Un feutre/stylo

609592img20161104134344

J’ai d’abord profité de la sieste des minus pour faire de petits ronds dans un carton de récup, à l’aide d’un stylo et d’un rouleau de scotch (j’ai dessiné l’intérieur), j’ai découpé 21 pions, pour une boite de 6 oeufs.

Je voulais leur faire peindre, mais les minus avaient plutôt envie de faire des gommettes. Je leur ai donc demandé de sortir 6 planches de gommettes rondes de 6 couleurs différentes.

812545img20161103171130

Ils devaient ensuite faire 6 petits tas avec les pions, un tas de 1, une autre de 2, 3, 4, 5, et 6 pions. Leur mission était ensuite de coller une gommette de chaque côté sur chaque pion, avec une couleur par tas. Il ne restait qu’à coller les gommettes au fond de la boite d’oeufs, en faisant attention de les coller dans l’ordre, du plus petit tas au plus grand. J’ai inscrit le nombre de pions sur chaque couleur et la confection du jeu était terminé. Minus première à voulu décorer la boite, de façon assez minimaliste et ils ont pu y jouer chacun leur tour. Chabidou essayant de décoller les gommettes et de jeter les pions. Minus première et Mister T a refaire le jeu 3 fois de suite.

131306img20161104133942

Un jeu qui apprend les couleurs et les chiffres jusqu’à 6, facile à ranger avec sa boite qui se ferme et qui ne coute pratiquement rien. 🙂 Un DIY à faire avec les enfants pour les enfants.

Hanh

 

Labeur et soleil

Un weekend chargé, empli d’émotions. Du genre toute la palette.

Il commence à 6h15, avec une minus première qui tente une percée discrète hors de sa chambre et qui y est renvoyé jusqu’à ce que son réveil se mette sur la position soleil. Oui, mais voilà, la bourrique c’est rendormie! Ce qui n’arrive presque JAMAIS. Pourquoi ce jour là, surement parce qu’il aurait fallu qu’on se lève. Maman ouvre donc un oeil à 7h58, pour un départ programmé à 8h30. LARGE.

441365img20161029111043

Brocolis forever!

On court un peu, mais tout était prêt, heureusement d’ailleurs. Et en route pour la gare avec Chabidou que j’emmenais avec moi et ma cousine qui rentrait chez elle. Batpapa lui embarquait Minus première en direction de chez ses Bat grands parents.

Direction le Sud pour moi et Chabidou, un petit we de 3 jours dans la famille. 😀

Ayant réservée mes billets un peu tard, j’ai pris l’aller en première classe et le retour avec une réservation sans place attribuée.

Si j’avais su…

La première classe, c’est assez chouette, il y a des sièges moelleux et surtout bien plus de place qu’en seconde. Et ça avec un bébé remuant ça reste pratique. Surtout que dans le tgv, c’est pas comme dans certains intercités, il n’y a pas de compartiments pour faire s’exprimer le désir de se mouvoir des minus. Je partais plutôt confiante. J’avais téléchargé une application sympa sur mon téléphone pour l’occasion (en temps normal, elles n’y ont pas accès), on avait le bébé rose avec nous, un autre petit jouet et le livre du petit prince. Avec une réserve de cracottes et de gourdes de fruits et légumes en stock.

Oui mais voilà, un vaccin récent et un bébé grognon, ne m’ont pas rendu la tache aisée.

Tout allait bien, jusqu’à ce que je lui refuse de lécher la moquette à nos pieds et ou la fatigue ce faisait sentir. Ce moment où les contrôleurs choisissent de contrôler les billets.

L’un se dirige au fond de la rame, l’autre commence à l’entrée, nos sièges sont les premiers. Ils contrôlent les billets, tente de faire rire un bébé en crise (Echec mec, c’est pire). Puis il se dirige vers les suivants, puis finalement, vers l’autre contrôleur (moi occupée à essayer de calmer bébé), et le contrôleur revient vers nous (il y a de grande chance qu’un gentil passager se soit plaint des pleurs, on est en première quand même!), en me proposant de peut être essayer d’aller la calmer en la promenant dans le couloir. Je sais que ma minus est fatiguée, et qu’une fois qu’ils arrêteront de s’occuper d’elle, j’arriverais à lui donner le sein et qu’elle s’endormira surement.

138414img20161029121434Mais non, il est resté là, me disant que je n’allais pas me faire des amis, surtout en 1ere classe. Je lui dis gentiment, que j’essaierais ça si elle ne se calmait pas. Mais il a préféré rester là, laissant sa collègue finir de contrôler les autres passagers. Je me suis un peu sentie obligée de virer mes fesses confortablement installées dans un siège moelleux de première, pour me taper le bruit et l’odeur du couloir à chiotte. Le contrôleur me suit, et essaye mal à l’aise d’entamer une conversation que je n’ai pas très envie d’alimenter. Non elle n’est pas malade, juste fatiguée. Non elle ne hurle pas depuis le début du trajet, seulement depuis que vous êtes entrés dans la rame. Parce que c’est pas facile pour vous aussi quand même si elle hurle depuis Paris qu’il me dit. Au bout d’un moment, la minus se calme un peu, l’autre contrôleur nous rejoint et ils partent enfin ensemble vers un autre wagon.

La minus a repéré les escaliers, elle n’est donc plus du tout dans une optique de roupiller et essaye de partir à l’aventure, avant que je la rattrape au vol, propulser tête première dans l’escalier par une secousse. Les escaliers d’un tgv en marche sont un lieux parfaitement adapté pour un bébé c’est bien connu. Mais elle ne hurle plus, donc je la laisse naviguer un peu en lui donnant la main, jusqu’à ce qu’elle recommence à s’énerver un peu et que quelqu’un ouvre la porte des toilettes. J’ai donc réintégré mon siège, fuyant l’odeur fort peu discrète de caca puant. La jeune femme à côté de nous (qui avait tenté de mettre un dessin animé sur son ordinateur quand le contrôleur avait décidé de prendre racine, échec) descendait à l’arrêt suivant, elle était sympa et Chabidou lui fait des grands au revoir avant de rechouiner un peu.

Elle a continué à ronchonner, mais nous sommes restées assises, et personne n’a osé venir se plaindre directement auprès de moi. Elle c’est finalement endormie environ 2 minutes avant notre arrivée.

701960img20161030170106

Le séjour fut bien plus sympathique, entre retrouvaille, soleil, cueillette des olives et des pommes et balades alentours, tout c’est passé bien trop vite! Chabidou à fait la sieste dans mon dos, elle a ramassé des olives et manqué de ramasser une pomme sur le coin du museau. Elle n’est apparemment pas très équipée pour la marche en milieu rocheux, dénivelé et instable, c’est une petite chose fragile de parisienne, qui râle dès qu’elle rencontre un peu de nature un brin hostile et ça c’est un peu triste. Ca me donne encore plus envie de déménager pour leur donner la chance de pouvoir gambader dans des paysages comme ceux là. Plus de nature et moins de béton. Plus de liberté et de découverte. Qu’elles soient un peu plus dégourdies en dehors des sentiers battus, plus à l’aise en dehors de la ville.

Tout ça me manque beaucoup en région parisienne. Difficile d’aller cueillir des châtaignes, d’aller construire des cabanes dans la forêt ou apprivoiser des bestioles de vases ici.

5907991478092368532

Mais il a fallu repartir et reprendre le train. Avec une réservation sans place en sur réservation, le couloir était encore en vue. Mais le couloir de 2nde classe est plus accueillant. \o/

Au départ il y avait encore des places de disponible, alors on c’est installée et des gens se sont même installés ailleurs sans rien dire tant qu’il y avait encore de la place disponible. Mais le train étant plein, fut un moment, ou nous avons du migrer dans le couloir, en attendant le dernier arrêt avant Paris pour voir s’il restait une place quelque part.

Dommage, le train était archi bondé, et j’ai squatté le couloir avec une Chabidou super calme contrairement à l’aller, avec des gens qui m’ont même proposé leur place, mais comme elle c’est vite endormie sur moi, on est resté dans le couloir. Ca c’est plutôt bien passé, les toilettes était hs, donc niveau olfactif ça allait, jusqu’à ce qu’une famille nombreuse et bruyante, qui n’avait manifestement pas de billets, monte dans la rame… On était même pas mal jusque là. Ils ont donc squatté le couloir avec tous leurs trop nombreux bagages, leurs fortes voix et des enfants exaltés.

Les contrôleurs sont passés, il y a normalement une place réservée, mais il l’avait déjà donné à une petite fille handicapée, et pas vraiment de place ailleurs, je n’avais pas envie de trimballer mon bébé endormi et mes bagages dans tous le train, donc on est resté là. Ecoutant tous les membres de la famille emberlificoter avec assurance le contrôleur qui est resté de marbre malgré les nombreux changements de discours et les petits gros mensonges de toute la famille. J’ai 4 ans et moi 8 qu’ils ont dit, et moi 14, donc. ^^

195443img20161031140143

Bref, on a survécu jusqu’à l’arrivée, ou nous attendait Batpapa. Je voulais prendre le métro, Batpapa à dit que le RER irait plus vite. Bondé. Avec un bébé en porte bébé, et des bagages, à 18h dans le RER D. Voilà. Un imbécile a essayé de forcer le passage, Batpapa lui a expliqué qu’il allait écrasé un bébé, l’imbécile à tenter d’arracher le siège auto des mains de Batpapa, qui a crié fort et repoussé le malotru hors de la rame avant que les portes ne se ferment. Chabidou n’a pas trop beaucoup aimé ce passage et a eu un petit peu peur, elle a pleuré pendant les très longues 5 min qu’a duré le trajet dans ce RER.

Le trajet suivant en train a été beaucoup plus serein et nous avons enfin pu regagner nos pénates.

Bien fatiguées, mais contentes de retrouver Bat papa et Minus première, je vous l’avais dit, ce fut riche en émotions!

Hanh

La cité des enfants 2-7 ans

787534img201610221732491

Comme c’est les vacances et que je travaille ainsi que Batpapa, Minus première et Chabidou restent avec moi et on ne fait rien de très original. Du coup j’ai voulu profiter du weekend pour passer un peu de temps avec Minus première, j’avais vu qu’il y avait le salon Kidexpo, mais il y a souvent beaucoup de monde dans ce genre de truc et j’ai eu peur que ça ne plaise pas à Minus première. Je me suis souvenue que nous étions déjà allé à la cité des enfants quand minus première avait 2 ans et ensuite à l’expo des bébés animaux. Alors on a décidé de plutôt faire une sortie en famille plutôt qu’entre filles. C’était partie pour la cité des enfants, une expo permanente de la cité des sciences, Paris 19eme. Nous sommes allés à l’exposition 2-7ans, il existe aussi une partie destinée aux 5-12 ans.

12€ par Adulte et 9€ par enfants de plus de 2 ans, les moins de 2 ans ne payent pas. Je vous conseille de prendre les places sur internet en avance, la fil d’attente à la billetterie de la cité des sciences est souvent bien remplie.

Ca s’organise sur 1h30 ou 1h15 pendant certaines vacances (c’était le cas ici) et on achète les billets pour une session précise. Nous sommes allés à la dernière séance, à 17h15 ce jour là, après la sieste des filles, c’était parfait.

Les filles étaient toutes excitées de prendre le train, une peu impressionnées du métro. Arrivés avec un peu d’avance, nous en avons profité pour aller prendre un café, dans l’un des snacks de la cité des sciences et on a même trouvé des gâteaux sans gluten et sans lait pour Chabidou et les filles ont apprécié les petites tables et chaises boules à hauteur d’enfants.

Pour ce qui est de l’expo en elle même, elle s’organise en différentes salles visant à appréhender différentes notions. Au nombre de 5: Je me découvre, Je sais faire, Je me repère, J’expérimente, Tous ensemble. Avec une animation d’une quinzaine de minutes de proposer en plus. Pour chaque activité, on peut voir un panneau qui explique le but, comment aider l’enfant et comment l’adulte peut se positionner.

Les enfants apprennent de façon ludique, en utilisant tous leurs sens et en jouant.

991267img20161022172210

Minus première voulait faire les jeux d’eau en premier, nous nous sommes donc dirigé vers la salle: J’expérimente, qui propose des expériences sur l’eau, l’air, les ombres, la lumière, .. Il y a des tabliers mis à disposition des enfants pour éviter qu’ils ne soient trempés à la fin (échec en ce qui concerne Chabidou qu’il a fallu entièrement changer une fois le tablier enlevé, elle était complètement détrempée). Un peu hésitante au début, Minus première à vite voulu tout essayer. J’avais un doute pour Chabichou, bien vite envolée, elle comprenait assez vite ce qu’il fallait faire et il a été difficile par moment de la détourner de certaines activités pour passer à d’autres. Jeux de transvasement, jets d’eaux pour faire tourner des moulins, courant d’air ou d’eau qui fait avancer des balles et aux enfants de trouver comment franchir les obstacles. Rétroprojecteur et formes géométriques transparentes, objets à bouger pour agrandir ou rétrécir une ombre, différents systèmes pour faire de l’air, …

288384img20161022172610

344082img20161022174501

Ensuite, Papabat a voulu faire un tour dans l’espace, Je me repère, avec un labyrinthe pour les grands (enfants, Batpapa fut déçu de ne pas pouvoir aller jouer) et un autre plus simple pour les plus petits, des formes géométriques géantes à monter soi même dans lesquelles on pouvait se cacher, des sculptures colorées qui prenaient la forme d’animaux suivant l’endroit d’ou on les observait et tout un tas d’autres petites activités que les filles ont encore une fois eu du mal à laisser derrière elles.

501055img20161022181643

C’était au tour de la pièce, Je sais faire. Plein de choses à manipuler, des jeux et machines en bois plus ou moins grosses à actionner, à enclencher, à tourner, à pousser, à déplacer et j’en passe pour faire avancer une balle par exemple ou pour monter un moteur, des lettres géantes à insérer sur un pupitre qui épelle lettres et sons. Culbuto géants, balance avec poids, jeux d’équilibre en tout genre, et autres engrenages à faire tourner, il y avait du choix. Le tout dans une ambiance feutrée et cosy.

Malheureusement certains parents semblent avoir une notion du respect particulière et ont très peu discrètement fait passer leurs enfants devant nos filles, encouragé leur progéniture à prendre ce qu’elles avaient dans les mains ou laisser leurs bambins monopoliser les jeux indéfiniment. Bref, il y avait beaucoup de choses à voir et faire, et comme Minus première n’avait pas trop envie qu’on fasse polémique, nous sommes passés plus vite sur certains jeux que sur d’autres. Le petit bémol de la visite…

932238img20161022182509

Tous ensemble, une salle ou les enfants peuvent jouer sur un petit chantier, l’un destiné aux tout petits, l’autre plus imposant, pour les plus grands. Les filles commençaient à fatiguer et Minus première n’étant pas très à l’aise avec les inconnus, ne savait pas trop quoi faire, les parents sont censés se tenir à l’écart dans cette salle, mais beaucoup étaient avec leurs enfants, ce qui la freinait encore plus, alors j’ai essayé de montrer les jeux à Minus première quand ils se libéraient, mais encore une fois, certains enfants lui sautaient dessus en hurlant que c’était à eux et les parents derrières qui disaient qu’il n’avait pas fini. Bref, elle a quand même pu en profiter un peu, mais a du mal à s’imposer. Chabidou montrait des signes de fatigue évident et avait rejoint les bras de PapaBat. Cela faisait déjà plus d’une heure que nous étions là et nous n’avions plus le temps pour visiter la dernière salle, Je me découvre. Il faudra donc que nous y retournions une fois de plus!

Dans l’ensemble, les filles ont adoré, nous avons fait les salles dans un ordre un peu aléatoire en commençant par les jeux d’eau, ce qui a permis aux filles d’y avoir accès sans foule autour, certaines activités attirent plus que d’autres, mais dans l’ensemble elles ont presque pu faire tout ce qui les attirait sans se faire marcher dessus. Un bon point.

928715img20161022183006

1h15 c’était un peu trop court pour que Minus première puissent tout faire et encore, nous n’avons pas été voir l’animation, elles étaient trop occupées avec autre chose quand ils l’ont annoncé, mais en terme de fatigue, c’était trop long pour Chabidou, qui n’aurait pas pu tenir beaucoup plus longtemps. Mais je me souviens que la première fois que nous l’avions fait avec Minus première vers ses 2 ans et demi, nous étions partie avant la fin, car elle était trop fatiguée.

En fait pour prendre le temps de s’arrêter vraiment sur chaque activité, il faut le faire en plusieurs séances.

Dans tous les cas, c’est une très bonne activité à faire avec ses minus par temps peu clément. Elles en redemandent et ça reste abordable, autant qu’un ciné en famille quoi.

C’est une exposition permanente, mais il y avait quelques activités différentes de la première fois ou nous l’avions fait, encore un plus.

Et vous, que faites vous faire à vos minus pendant ses vacances?

Hanh

Occuper vos minus avec leurs doigts

Les vacances de la Toussaint approchent et il va falloir occuper les minus! Je vous laisse les photos de nos petits bricolages du moment pour vous donner des idées.

927275img20161017204135

 

On récupère des feuilles de toutes les couleurs durant les ballades, on les fait sécher dans des livres et on les ressort pour les coller quand on ne peut pas sortir à cause de la pluie. Ca change des gommettes et ca permet d’expliquer aux enfants cette drôle d’histoire de feuilles qui tombent à l’automne. 🙂 Les enfants ont également ramassé une demi tonne de marrons, il va falloir trouver quoi faire avec maintenant, si vous avez des idées, je suis preneuse!

Pour l’activité suivante, j’ai récupéré le dessin d’un hérisson sur le site Nounoudunord, et j’ai demandé aux minus de lui dessiner ses piquants et de lui coller des gommettes de la même couleur sur le dos. Je ferais une variante avec des feuilles mortes en guise de piquant la prochaine fois sur un hérisson un peu plus charnu. 925335img20161014163500

 

 

Qui dit vacances de la Toussaint, dit Halloween. On ressort donc les chauves souris et les citrouilles pour de sympathiques petits bricolages et les fantômes et autres araignées ne devraient pas tarder à les rejoindre! Pour les chauve souris, des rouleaux de papier toilette, du papier crépon noir, une feuille de papier noire, des yeux mobiles et de la colle suffise, il y a deux ans, je leur avais proposé cette activité avec de la peinture, et les ailes en papier crépon, ca marche aussi très bien.

431704img20161017174229

985761img20161017172756

 

162741img20161014165202Pendant que la grande remplissait son 4ème hérisson, j’ai proposé aux plus petits d’autres activités, la pince pour Chabidou 17 mois, elle devait récupérer les objets éparpillés à côté d’elle avec la pince et les transvaser dans le couvercle. Ce jeu qui exerce la motricité fine à toujours beaucoup de succès! Il nécessite uniquement une pince suffisamment petite pour que les enfants puissent la manier aisément, style pince à sucre ou à cornichon.

Le moyen minus, 2 ans et demi, a voulu jouer à Colorino sans la carte dessous, en mode création libre.

 

 

J’avais ensuite dessiné avec brio de magnifiques arbres, que les enfants devaient remplir de feuilles d’automne à l’aide d’encre et de leurs empreintes. Ils se sont donc éclaté à joyeusement s’enduire les doigts d’encre pour les écrabouiller vigoureusement sur leur feuille.

179588img20161003164010

 

Pour finir sur le thème de l’automne, les enfants ont adoré m’aider à faire une tarte aux pommes. Pensez à prévoir le double de pommes que nécessaire dans la recette, elles semblent s’évaporer mystérieusement au contact des minus. 😉

250267img20161013095649

Sans parler de la peinture, des dessins, de la pâte à modeler et des millions de gommettes que nous faisons tout le temps. ^^

Hanh

 

 

 

 

Previous Older Entries Next Newer Entries