Deux petits minus plus tard 3/3

3/3

Encore un réveil bien matinal, toujours à 5h30. Pourtant on les a bien crevé la veille, mais rien n’y fait. 

Le musée ouvre à 10h, mais on part vers 9h, et on s’arrête dans un pub, oui encore! \o/

Minus première prend des tartines avec an orange juice with a straw. Et même que la dame m’a compris! HUHU. Et Papa Bat un sandwich qui doit regrouper toutes les protéines disponible dans le restaurant. Saucisse, bacon, oeuf, pudding en tête. Avec une demi tonne de mayonnaise. #ladietetique 

On se rend donc au musée d’histoire naturelle de Dublin. L’entrée est gratuite comme beaucoup de musées dublinois. 

Un WAHOU de minus première quand elle rentre dans le musée nous confirme que nous avons eu raison de l’y emmener. Elle ne sait plus ou donner de la tête. Le rez de chausser est consacré à la faune Irlandaise. Avec des squelettes d’animaux, de grands cerfs disparus en passant par de petits poussins. Elle s’extasie devant chaque animal, s’inventant de nouvelles histoires en contemplant les vitrines. 

Bon, on a passé les détails du comment du pourquoi de la taxidermie. Du, tu sais les mignons petits poussins avec leur maman et leur papa ont été tué pour être empaillés, afin de pouvoir rester toujours aussi jolis et ne pas finir en un tas de vers putrides et suintant. Nous en sommes restés a: tu reconnais cet animal? Et tu penses que ce squelette appartient à qui? Oh regarde comme cet éléphant et cette girafe sont immenses! 

Pour être impressionnant, certains animaux l’étaient vraiment pour le coup. Le squelette de baleines accrochées au plafond, les squelettes de cerfs disparus géants. Les éléphants, girafes, singes, phoques ou loups, plus vrais que nature. Ca en impose, on peut les regarder de vraiment tout près. Et l’étage est somptueux. 

D’ailleurs, pour une fois, minus première était d’une humeur joyeuse et papillonait avec des étoiles dans les yeux dans les allées. On a du faire le tour au moins trois fois et pris tous les escaliers possibles, avant de la convaincre qu’on avait vu le principal et qu’on allait peut être aller chercher à manger maintenant. 

Sa bonne humeur à peine entamée par la marche qui nous attend, nous nous arrêtons dans un bar à salades (Chopped, présent un peu partout en centre ville), ou elle peut choisir ce qu’elle veut mettre dedans. Puis on retourne la manger à l’hôtel ou elle n’en veut évidemment plus. Se gavant de fruits secs, elle n’en touchera pas une miette… 

Après la sieste des minus, nous décidons d’aller faire un tour au musée de l’archéologie et d’en profiter pour faire un tour dans la boutique du musée (j’adore les boutiques des musées :o). 

Nous avons fait un tour rapide du musée, sans s’attarder, en plus il y avait des momies qui ont un peu refroidi minus première, elles étaient pas vraiment esthétiques faut bien l’avouer, bien que super bien conservées. Elle a pu voir de nouveaux bateaux, des épées, des vêtements anciens et des bijoux en or qui ont attiré sa curiosité. Quand nous sommes tombés sur une salle consacré à la religion et à des reliques, elle a commencé à poser des questions. Mais j’ai un peu séché pour y répondre. Certaines étaient fastoches. Du genre, c’est qui la dame avec le bébé maman? La vierge marie et son bébé, Jesus. Et le monsieur maman? Jesus aussi, devenu adulte! Pourquoi il pleure et il est accroché et il a du sang? Euh (ça se corse). Et ça c’est quoi? (parlant d’une relique quelconque). Bon ok, après ça, j’ai essayé de faire court et ça ne voulait plus rien dire. \o/ Sachant qu’on passait de salle en salle et que j’avais pas suivi toute la chronologie du truc (entre ça, les momies et les vikings) et que pour elle avant aujourd’hui c’est hier. 

 Du genre, tu sais l’église, là ou on a fait baptiser Cérès? Et bien, c’est un lieu ou les gens qui croient en Dieu, viennent prier et se recueillir, et là c’est des objets qui servaient à ça. En encore plus embrouillé. Et l’homme qui se bidonnait se gardant bien de m’aider. —‘ Bref, je crois qu’elle n’a rien compris. Sauf que la dame et son bébé avaient le droit à plein de statuts. 

Pour essayer de la situer, je lui ai dit que c’était des trucs très très vieux et des gens morts depuis très très longtemps, bien avant nous. Encore plus vieux que mamie et papi, oui. Mais qu’elle pourra toujours leurs demander s’ils ont connu les vikings. 

Après le musée et la boutique, il n’est pas encore très tard, alors on part faire un tour de l’autre côté de la Liffey (la rivière qui traverse Dublin), j’en profite pour acheter une glace avec un flake (un chocolat) à Minus première. Ca doit être son deuxième moment préféré du séjour et je suis la plus merveilleuse des mamans. Un peu moins quand je la traine à Penneys (magasins de fringues cheap). Même si j’ai regagné quelques points en lui achetant un tee shirt et une brosse à cheveux. 

On retraverse enfin la Liffey pour aller chercher à manger. On passe par le lieu ou tout à commencé, le bar Fitzsimmons, rencontre avec leur papa. *Moment émotion.* Minus première n’en avait rien à faire et nous avons donc continué notre route. Pour changer, ce sera hamburger frites ce soir, mais dans un petit bui bui qui fait des bons trucs, avec de la vraie viande et des buns sans lait et sans gluten si on veut. HUHU MAMAN VA SE GOINFRER!!!! 

Voilà encore une journée bien chargée qui se termine et le lendemain, le retour est déjà annoncé! 

Le temps de se lever et de préparer les affaires, il est encore bien tôt, alors on va profiter une dernière fois du parc St Stephen green, Minus première court après les pigeons et on a tout le parc de jeux pour nous. Après avoir fait un nombre certains de tours de toboggan et de la balançoire, les magasins sont encore fermés et avec toutes les affaires, on abandonne un peu l’idée de faire les boutiques de touristes. Minus première râle, elle a faim, elle veut pas rentrer, elle veut pas marcher. Pour changer. 

On va prendre le bus pour aller à l’aéroport, qui n’a d’express que le nom. Dans ce sens, on a l’impression qu’il met une éternité à sortir de cette ville. On va s’enregistrer, on passe les contrôles, et comme il y a une boutique de souvenirs dans l’aéroport, on en profite pour jeter un oeil. Oui, sauf que minus première est fatiguée et ronchon… Je lui dis de choisir un aimant. Elle en choisit un et le trimballe avec elle le temps que je regarde d’autres choses. Elle joue avec, ou plutôt essaye de le faire tenir sous son menton, puis sans les mains, je lui explique que c’est fragile, que je peux le porter, elle proteste véhément, et ce qui devait arriver arriva, elle tombe l’aimant. Evidemment le mouton perd ses pattes… Je le refourgue discrètement à papa Bat pour qu’il le planque quelque part et on fait comme si de rien n’était. Mais Minus première veut un autre mouton, sauf qu’elle a pété le dernier. Evidemment. On continue notre tour et Chabidou repère un petit mouton en peluche qu’elle essaye vainement d’attraper pendant que je regarde un tee shirt. Et comme nous avons déjà acheté deux tee shirts à Minus première, je décide de lui prendre la peluche. Crise. Hurlement. Roulage par terre. Minus première VEUT LE MOUTON!!! Tu as déjà eu deux tee shirt et tu as choisi un autre aimant. La peluche est pour Chabidou, mais je suis sure qu’elle voudra bien te la prêter. De nouveau crise de larmes, rattrapage du deuxième aimant au vol. On sort de la boutique en laissant papa Bat aller payer. 

Il est l’heure du repas, et il y a un Burger king, comme on ne change pas une équipe qui gagne, on propose à minus première des frites et un burger pour calmer les tensions. Elle n’en veut pas. Boude. Pleure. Ne veut pas donner la main. Veut porter l’aimant rescapé. Je la traine presque, mais on y arrive. Finalement, elle se laissera tenter par quelques frites avant d’apercevoir des jeux et de retrouver le sourire, du moins avant que nous ne montions dans l’avion. La suite se passera dans une ambiance un brin électrique ou tout sera prétexte à chouinerie. LE BONHEUR! Elle perdra sa main dans la manche de son manteau et laissera de véritables sanglots nous montrer combien la situation est critique. Elle hurlera sa faim et sa soif à qui voudra l’entendre dans l’avion. Roulera par terre encore une fois pour montrer son mécontentement et finalement, retrouvera un peu de son calme avec la promesse d’un yaourt à la fraise quand on arrivera chez mamie (mais perdra malheureusement encore une fois sa main dans la manche de son manteau). 

Dans l’ensemble, ce fut chouette! Bien que Minus première soit un peu fatiguée/fatigante, tout le monde à quand même réussi à profiter de ce chouette voyage! Et on en retire de bons souvenirs finalement. :p Quelques ajustements sur notre planning initial pour permettre aux minus de profiter aussi du séjour et du coup, ce fut trop court! 

Et vous vos derniers voyages avec vos enfants qui vivent leurs émotions plus fort que des tempêtes tropicales, c’était comment? 😀

Hanh

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :