L’arnaque du deuxième accouchement

Mais non le blog n’est pas abandonné! Et j’ai enfin accouché! Vous comprendrez bien qu’entretenir le blog n’a pas été l’une de mes priorités dernièrement.

Minus deuxième

Après plus de 48h de contractions plus ou moins douloureuses et plus ou moins anarchiques, elle est enfin sortie! Non sans peine. Elle n’avait a priori pas trop envie de descendre dans mon bassin. Mais maman en a décidé autrement. l’heure c’est l’heure. Elle est donc née le même jour que princesse Charlotte, mais a un prénom qui tire plus sur la mythologie romaine, voir d’une planète naine ou d’un astéroïde que celui d’une royauté. Une déesse ou un objet céleste, c’est beaucoup plus classe. :p

Allez, vous avez été sage, j’vais vous faire un petit topo de ce deuxième accouchement!

Minus première larguée chez mamie après une première nuit de quelques contractions, ca a doucement mais surement continué sur une pente implacable. Première arrivée aux urgences le 1er mai vers 16h avec des contractions bien douloureuses toutes les 10-15min depuis plus de 24h.

Évidemment une fois sur place, elles s’espacent!!!!! Alors que ni le spasfon, ni le bain, ni la marche n’avait changé quoique se soit depuis plusieurs heures. L’arnaque!

Col dilaté à 3 et effacé. C’est bien partie mais pas pour tout de suite. J’ai l’option, travail interminable comme la première il semblerait. Pire même… Qui a dit que pour un deuxième, ca allait plus vite? Bref, la sage femme me laisse le choix de rester ou de repartir quitte à revenir quelques heures plus tard. Bien, bien, bien. On repart donc, l’idée de rester des heures en salle de naissance ne m’enchante pas plus que ca.

L’homme propose qu’on aille voir minus première chez papi et mamie, alors hop c’est partie. Évidemment, les contractions reprennent presque immédiatement de retour dans la voiture. Et bizarrement, se rapprochent.

On part faire un tour à Truffaut. De toute façon, il faut que je marche pour faire avancer le travail à ce qu’il parait. Lamentablement accrochée au bras de l’homme, à moitié agonisante toutes les 6-7 min. Mais j’en suis sûre, ca n’est pas encore pour tout de suite.

Repartis à la maison, les contractions deviennent à ce moment là, légèrement ingérables et beaucoup plus longues. Le ballon est mon ami. J’en profite pour engloutir entre deux contractions, une part de pizza de la veille et un yaourt, parce que l’hypoglycémie me guette.

L’homme n’est pas ravi de m’entendre ronfler (pour ne pas dire crier) à chaque contractions qui se rapprochent. Il est pour qu’on m’assomme rapidement et qu’on sorte le bébé. Même s’il aimerait bien qu’il reste au chaud encore quelques années. Monsieur n’est pas super prêt mais prêt à tout pour ne plus m’entendre. Pendant ce temps là, il joue à Hearthstone sur l’ordi. TRANQUILLE.

De retour donc aux urgences à 19h. Cette fois ci je reste, même si mon col n’est ouvert qu’à 4!

A 4 BORDEL!

En 3h, ca n’a avancé que de 1 avec des contractions toutes les 6-7 minutes qui me font souffler comme un boeuf.

Arrivés en salle de naissance, j’ai envie de voir si le travail va finir par avancer tout seul ou non, alors pas de péridurale pour l’instant, j’opte pour le ballon. Mais arrivé 20h30, avec un col toujours à 4… Je la demande, ca va durer encore trois jours si on laisse faire et franchement ca me fait moyen envie, sachant que ca fait approximativement 3 nuits que je ne dors que de très moyennement à pas du tout.

La feinte de la sage femme qui m’annonce que l’anesthésiste est partie au bloc et donc pas dispo avant au moins 30min-1h. Et puis en fait si, il a un moment. ALLELUIA!

Péridurale finie de poser vers 21h, poche des eaux rompues, perfusion pour accéléré tout ca en cours. On tient le bon bout. Autour de 22h, je suis enfin à dilatation complète. YOUHOU!!! Donc de 4 à dilatation complète en 1h, merci la science et la médecine…

On attend que minus descende dans mon bassin. On tente de sonner la sage femme vers 23h40 histoire de voir si elle veut pas sortir le 1er mai. Mais nan, elle veut pas descendre. Retour de la sage femme vers 00h15. Ca fait 2h30 que je suis à dilatation complète. Alors va falloir la sortir en poussant ou par césarienne parce qu’elle est bloquée beaucoup trop haute, pour qu’on puisse tenter de la débloquer avec des instruments par voie basse. Et qu’on ne peut pas trop attendre plus longtemps qu’elle se décide à descendre. L’homme lâche sa gameboy et son demi sommeil.

J’ai soif, je pousse. J’ai re soif, je repousse. L’homme dégaine le pshitt à tout va et veut me pshitter toutes les 30s. Ca dure un peu longtemps à mon gout. On attend la contraction, on recommence. ET ENFIN, elle finit par se débloquer et à descendre! Non parce que franchement, je l’aurais eu un peu mauvaise la césarienne après TOUT CA. Pour rien! Et finalement la voilà à 00h51, toute gluante et hurlante, notre deuxième petite minus! Une bosse sur la tete d’avoir été bloqué aussi longtemps dans mon bassin mais en pleine forme. Un peau à peau au top le temps de recoudre les dégâts. Et voilà une nouvelle vie qui commence! Elle crie déjà, elle a la dalle.

Dans un prochain article, j’vous raconte les premiers jours et les débuts trébuchant de l’allaitement du monstre! \o/ J’vois d’ici vos petits yeux qui pétillent d’impatience. 😉

Hanh

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Anne-Marie SALAMANCA
    Mai 13, 2015 @ 16:57:36

    Ça fait rêver 😉

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :